Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Politique

Réforme des CRI : El Othmani préside une première réunion interministérielle

Réforme des CRI : El Othmani préside une première réunion interministérielle
Lundi 18 Decembre 2017 - Par Finances News

 

L’Exécutif a deux mois pour rendre sa copie au Roi

 

 

C’est parti pour la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI). Le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a en effet présidé ce lundi matin une réunion interministérielle qui leur est consacrée.

Cette réunion intervient suite aux instructions du Roi Mohammed VI appelant à préparer l’ensemble des dispositions nécessaires à réformer les CRI, a rappelé le Chef de gouvernement.  Elle a connu la participation, entre autre, de Driss Jettou, président de la Cour des Comptes, Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, Mustapha Ramid, ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme, ainsi que Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

Rappelons qu’il y a une semaine, la Cour des Comptes présentait son rapport d’évaluation des 16 CRI que comptent le Royaume. Ledit rapport a mis en exergue une série de dysfonctionnements empêchant ces centres de remplir leurs missions conformément à la lettre royale du 9 janvier 2002.

Ainsi, s'ils ont pu réaliser des résultats significatifs, notamment en rapport avec leur rôle dans la création d’entreprises, ils ont toutefois été moins performants en ce qui concerne l’accompagnement et l’aide aux investisseurs. Dans ce cadre, il est relevé particulièrement l'absence de suivi post-création, la non-assistance aux petites et moyennes entreprises, outre l'absence de données actualisées ou d'études détaillées sur l'investissement et sur le potentiel économique des régions, ainsi que l’inefficience de la commission régionale d'investissement.

Il s’avère alors essentiel pour les CRI de se défaire de l’approche purement bureaucratique qui caractérise leur action pour se pencher sur le traitement des dossiers qui leur sont soumis au niveau local au lieu de les renvoyer, de manière non justifiée, aux services centraux à Rabat, et de s’approprier totalement leurs missions impliquant esprit d’initiative, proactivité et mobilisation des potentialités.

Le Roi a accordé un délai de 2 mois au Chef du gouvernement pour qu’il travaille avec l’ensemble des parties concernées à l’élaboration de propositions de réforme des CRI.

 

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX