PJD/gouvernement : le secrétariat général joue l’apaisement

PJD/gouvernement : le secrétariat général joue l’apaisement

 

Le secrétariat général du PJD a tenu hier soir une réunion présidée par Abdelilah Benkirane, la première depuis plusieurs semaines, dans un contexte particulièrement difficile pour le parti de la Lampe.

A l’ordre du jour de cette réunion, la position officielle du parti sur la politique menée par le gouvernement à Al Hoceïma, et l’organisation du prochain Congrès du PJD. De l’aveu même de Abdelilah Benkirane, les prises de becs étaient au rendez-vous lors de cette réunion. «Le ton est monté lors de nos discussions, mais tout est rentré dans l’ordre», a déclaré l’ancien chef de gouvernement à la presse au sortir de cette réunion.

 

Soutien au gouvernement

 

Slimane Amrani, adjoint au secrétaire générale du parti de la Lampe, a lui tenu des propos se voulant rassurants à la presse sur l’avenir de sa formation politique. Il a souligné qu’en dépit des difficultés rencontrées, et des tensions entre les différents courants, son parti va continuer à soutenir le gouvernement. Il n’est aucunement question de quitter l’Exécutif, assure-t-il, soulignant qu’il est impensable que le secrétariat général du parti envisage de se retirer de l’exécutif et bascule dans les rangs de l’opposition.

Et d’ajouter, concernant la gestion de la crise d’Al Hoceïma, qui a fait l’objet d’un long débat : «Nous ne pouvons que soutenir le gouvernement et ses initiatives, et saluer les décisions du conseil des ministres».

Il n’a pas omis de préciser que le PJD attend du gouvernement qu’il soit à l’écoute de toutes les demandes, et qu’il préserve les droits et les libertés des citoyens, et qu’il puisse assurer les conditions d’une justice équitable.

 

Congrès avant la fin de l’année

 

Sur le plan organisationnel, le secrétariat général du parti a vu la nomination de quatre nouveaux membres, tous des proches de l’ancien chef de gouvernement.

Il s'agit d’ Abdelaziz El Omari, maire de Casablanca et ancien ministre du gouvernement Benkirane, Jamaa Mouatassim, ancien chef de cabinet de Benkirane, Mohamed Hamdaoui, président du MUR, bras idéologique du parti, ainsi que de Said Khairoun, ancien parlementaire, et ancien président de la commission des finances au Parlement.

Quant au Congrés national du PJD, Slimani souligne qu’il aura lieu avant la fin de l’année. Benkirane est en pôle position pour rempiler pour un troisième mandat.

 

A.E

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 09 Juillet 2024

Conseil de gouvernement: réformes sanitaires et soutien à l'artisanat à l'agenda

Mercredi 12 Juin 2024

Emploi : échec et mat !

Mardi 04 Juin 2024

Séisme d’Al Haouz : 95% des familles sinistrées ont touché le premier versement de l'aide à la reconstruction

Dimanche 26 Mai 2024

Remaniement ministériel: pourquoi il faut du sang neuf

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux