Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Démarrage à Moscou des pourparlers russo-turcs sur la situation en Libye

Démarrage à Moscou des pourparlers russo-turcs sur la situation en Libye
Lundi 13 Janvier 2020 - Par Finances News

 

Ces discussions interviennent au lendemain de l'entrée d'un cessez-le-feu après plus de neuf mois de combats.

 

Moscou, 13/01/2020 (MAP), Le chef du Gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, se retrouvent lundi à Moscou pour des pourparlers sur le cessez le feu, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

Les pourparlers russo-turcs sur la situation en Libye ont commencé à Moscou. Plus tard, des délégations libyennes déjà arrivées à Moscou devraient se joindre à la réunion, rapportent la presse russe.

La réunion se tient au format «2 + 2», c'est-à-dire avec la participation des responsables des ministères des Affaires étrangères et du ministère de la Défense, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Aux côtés de leurs homologues russes, les ministres turcs des Affaires étrangères et de la Défense, Mevlut Cavusoglu et Hulusi Akar, prennent part à ces discussions.

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA), Fayez el-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, sont arrivés lundi à Moscou pour participer aux négociations sur leur trêve, a indiqué le ministère des affaires étrangères.

Ces discussions interviennent au lendemain de l'entrée d'un cessez-le-feu après plus de neuf mois de combats.

Selon Lev Dengov, chef du groupe de contact russe sur la Libye cité par l'agence de presse Interfax, les deux parties discuteront à Moscou de «la possibilité de signer une trêve et des détails d'un tel document».

Dans un communiqué, le Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par l'ONU, avait annoncé avoir accepté dimanche l'appel à un cessez-le-feu en Libye lancé par Moscou et Ankara.

Le cessez-le-feu accepté par le GNA «à partir du 12 janvier à 00H00» est intervenu quelques heures après l'annonce par le maréchal Khalifa Haftar, de la cessation des hostilités.

 

 

Actualité Politique actualités internationales

Partage RÉSEAUX SOCIAUX