Covid-19: les raisons derrière l'allègement des mesures sanitaires au Maroc

Covid-19: les raisons derrière l'allègement des mesures sanitaires au Maroc

La réussite de la campagne de vaccination contre la Covid-19 et la baisse des cas d’infection par le virus au Maroc ont été derrière la décision du gouvernement d’entreprendre une série de mesures d’allègement, dont la levée du couvre-feu nocturne sur l’ensemble du territoire national, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.
 


Les mesures annoncées par le gouvernement au début de la semaine en cours interviennent suite à la réception par plus de 24 millions de Marocains de vaccins anti-Covid et le recul très notable, enregistré dernièrement, des cas de contamination, a expliqué Baitas lors d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement, tenu sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

Il a ajouté que le pass vaccinal et la vaccination de plus de 24 millions de Marocains ont permis l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume, ajoutant que la vaccination demeure la seule issue à cette crise sanitaire mondiale.

Baitas a fait remarquer que le gouvernement n'a pas vocation à durcir les mesures sanitaires juste pour les durcir, mais s’emploie, au contraire, à l’allègement, au moment opportun, de ces dispositifs sur la base des recommandations de la commission scientifique et des données du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique au Maroc, notant que l’Exécutif a fortement besoin d’un retour à la normale de l’activité économique.

Le responsable gouvernemental a, par ailleurs, insisté sur la nécessité du respect des mesures préventives pour éviter toute rechute épidémiologique, à l’instar de la situation que traversent plusieurs pays européens.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Juin 2024

Hajj 2024 : les technologies numériques au service des pèlerins

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

Dimanche 16 Juin 2024

Peines alternatives : «L'amende journalière doit être pensée de façon à ce qu'elle ne favorise pas les criminels riches»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux