Drones: à la rescousse de l’industrie !

Drones: à la rescousse de l’industrie !

De la construction à l’agriculture, en passant par le volet militaire, les véhicules aériens sans pilote (UAV), aussi connus sous le nom de drones, ont envahi le ciel.

80 pays disposent désormais de drones militaires, dont le Maroc.

 

Par K. A.

Les drones, également connus sous le nom de véhicules aériens sans pilote (UAV), sont des objets volants pilotés à distance, qui ont été initialement développés pour des applications militaires. Aujourd’hui, les drones ont fait une incursion importante dans les secteurs commerciaux et industriels. Le pic de croissance de l'industrie des drones qui s'est produit au cours des dernières années est indéniable.

Le marché mondial des drones commerciaux a atteint une valeur d'environ 13,44 milliards de dollars en 2020. Selon Technavio, la taille du marché mondial des drones grand public devrait croître de 5,36 milliards de dollars de 2022 à 2027, avec un TCAC (Taux de croissance annuel composé) de 14,76% au cours de la même période.

 

Les drones au service de la construction

Comme ces objets volants contribuent à une collecte efficace des données, ils sont de plus en plus utilisés dans l'industrie de la construction. En 2018, le secteur a connu une augmentation de 239% en termes d'adoption de la technologie. Dans son rapport sur l'impact des drones, PwC indique que l'utilisation de drones tout au long d'un projet de construction fournit un enregistrement inégalé de toutes les activités, réduit les coûts de planification et d'enquête, et augmente l'efficacité et la précision.

«Le drone permet une bonne communication autour du projet et de mener les études nécessaires et préliminaires d’un projet pour la planification et l’ordonnancement. Cela se fait à l’aide des produits générés à partir d’une mission de prises de vues aériennes par drones : Model 3D, plans, modèles numériques de terrain, ortho-photos ...», nous expliquait Khalid Amediaz, responsable du département des études au sein de Terra Modus.

 

Nouveaux alliés de l'agriculture

C'est l’une des technologies qui fait avancer l'agriculture de précision. En effet, les données recueillies par les drones enregistrant les champs aident les agriculteurs à planifier leurs plantations et leurs traitements pour obtenir les meilleurs rendements possibles. Selon des rapports, le marché des drones agricoles devrait passer de 1,2 milliard de dollars en 2019 à 4,8 milliards de dollars en 2024. Acquisition rapide des données, gain de temps et d’argent, amélioration des rendements des cultures, lutte contre le changement climatique, les drones ont déjà considérablement modifié l'industrie agricole et continueront de croître dans les années à venir.

 

Fabrication de drones militaires : Le Maroc veut s’y mettre

Longtemps dominé par les Américains, le marché des drones militaires en pleine expansion voit l'arrivée de nouveaux acteurs étatiques, dont des pays en développement disposant d'une base de puissance régionale. La taille du marché mondial des drones militaires devrait atteindre 23,78 milliards de dollars d'ici 2027, selon les données de Globe Newswire. En effet, cette croissance est due à la forte augmentation de la demande de drones utilisés par les militaires, passant de la surveillance à l'intervention létale et au transport.

Classé 61ème mondial sur 145 pays en termes de puissance militaire, le Maroc cherche à développer une industrie militaire locale, notamment avec la fabrication de drones de renseignements et de combat. Sur ce volet, le Maroc veut développer «certains secteurs de l'industrie militaire, notamment ceux des armes et des munitions, ainsi que la fabrication de drones capables de mener des opérations de renseignements, de surveillance et des attaques armées, en plus de la maintenance des avions militaires», a affirmé récemment le ministre Abdellatif Loudiyi, chargé de l'Administration de la Défense nationale marocaine. Rappelons que le Maroc a alloué plus de 62 milliards de DH à la Défense dans la Loi de Finances 2023. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 31 Janvier 2023

EDITO. L’eau ne coule plus de source

Mardi 31 Janvier 2023

Signature d’un accord de coopération administrative entre la CNSS et son homologue Togolaise

Mardi 31 Janvier 2023

Loi de Finances 2023: les nouvelles dispositions fiscales débattues par le secteur de la distribution

Mardi 31 Janvier 2023

Ressources hydriques: Ça craint !

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux