Cybersécurité: «Nous assistons à un changement de paradigme très inquiétant»

Cybersécurité: «Nous assistons à un changement de paradigme très inquiétant»

Les cyberattaques n’ont jamais été aussi élevées ni autant dévastatrices.

Dans cette interview, Karim Hamdaoui, fondateur de LMPS Group, rappelle la responsabilité qui incombe aux dirigeants d’entreprises en matière de cybersécurité.

 

Propos recueillis par K. A.

Finances News Hebdo : En quoi consiste le Security Operations Center (SOC) Intelligent de LMPS Group ?

Karim Hamdaoui : Le CyberSOC scrute 24/7 les équipements IT des clients de LMPS pour détecter les incidents et attaques de cybersécurité, les investiguer et pouvoir y apporter une réponse. Ce service s’appuie sur une plateforme xDR All in One, marocaine, souveraine, conforme à la DNSSI (Données sur le territoire marocain), dotée des dernières technologies Big Data et Machine Learning. C’est un «service managé» dotant les clients d’une force d’action rapide en matière de cyberdéfense, ne nécessitant aucune expertise client, et couvrant toutes les surfaces d’attaque (Laptop, smartphone, applications, serveurs, réseau, cloud, mail etc.)

 

F.N.H. : Quels enseignements peut-on tirer ces dernières années en matière de cybersécurité pour les entreprises marocaines ?

K. H. : Le gouvernement marocain a démontré à plusieurs occasions sa pleine conscience des enjeux de la cybersécurité, en légiférant (loi 05 20) dans ce sens notamment. Le spectre de cette loi ne concerne pas seulement les organismes à importance vitale, mais s’étend désormais aux administrations, aux EEP, aux collectivités territoriales et à toute autre personne morale de droit public. La pandémie a accéléré la mise en place des dispositifs de cybersécurité pour assurer le travail à distance. En témoigne le ratio de notre CA national qui a considérablement cru ces 2 dernières années. Malheureusement, certaines entreprises n’ont pas adhéré et ont fini par faire appel à nos services suite à des attaques de phishing ou de ransomwares.

 

F.N.H. : Que devons-nous attendre de l'intelligence artificielle et du Machine learning en matière de cybersécurité ?

K. H. : L'intelligence artificielle (IA) et le Machine learning font partie de l’avenir de la cybersécurité. La protection à 100% n’existe pas. L’IA est une aide indispensable fournie aux experts en cybersécurité pour atténuer les risques du digital. Elle contribue ainsi à l’automatisation et la rapidité des actions d’investigation et de réponse aux attaques face aux grandes quantités de données. Et ce, grâce à l'aide d’algorithmes statistiques. L’IA contribuera également à pallier le problème du manque de RH et des équipes de cybersécurité fréquemment en souseffectif. Enfin, l’IA offre une meilleure compréhension des modes opératoires des attaquants face aux cybermenaces en constante évolution.

 

F.N.H. : Quels conseils donner à un dirigeant qui sous-estime la cybersécurité de son entreprise ?

K. H. : Le premier conseil serait de ne pas sous-estimer la cybermenace et ne pas se dire que cela n’arrive qu’aux autres. L’inaction n’est plus une option. Il faut commencer par évaluer le risque cyber, sensibiliser les parties prenantes sur les réflexes de cybersécurité, et identifier les données sensibles et les infrastructures critiques ainsi que les exigences légales et réglementaires en vigueur. Par la suite, il convient de mettre en place les mesures de cybersécurité protégeant son patrimoine informationnel. Ce dernier devient un enjeu décisif pour la survie des organismes. Pour y parvenir, un dirigeant doit s’entourer des experts internes ou externes, et intégrer la cybersécurité au cœur de la stratégie de l’organisme.

 

F.N.H. : À quoi peuvent s’attendre les entreprises dans les prochaines années ?

K. H. : Nous assistons à un changement de paradigme très inquiétant. Tout ce qui était extraordinaire relèvera désormais de l’ordinaire. Les prochaines décennies seront celles de la cybersécurité, avec des défis importants à relever. La recrudescence exponentielle des attaques se voit d’ores et déjà, et cela ne fera que s’accentuer avec l’innovation que nous apportera le tout-connecté (l’Internet des objets, NFT, Metavers, la 5G). 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 07 Avril 2024

Résolution historique sur l'IA: un nouveau chapitre débute

Mardi 02 Avril 2024

Duels d'IA: ChatGPT, Copilot et Gemini se mesurent sur le terrain

Mercredi 27 Mars 2024

Kaspersky : hausse des attaques ciblées contre le secteur pétrolier et gazier

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux