Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

Programme Intelaka : Les compagnies d’assurance entrent en jeu

Programme Intelaka : Les compagnies d’assurance entrent en jeu
Vendredi 14 Fevrier 2020 - Par Finances News

 

Les assureurs s’engagent, à travers cette convention, à appliquer un taux de prime maximum de 0,10% au lieu des taux de 4,4%, voire 4,8% appliqués hors taxe par an, calculé sur le capital restant dû pour les crédits du programme «Intelaka».

 

Après les banques, la CCG et le Fonds Hassan II, au tour des assureurs de se joindre au programme Intelaka.

Conformément aux hautes orientations royales exprimées lors du discours d’ouverture de la session parlementaire d’automne de l’année 2019 dans lequel le Roi Mohammed VI avait exhorté le secteur bancaire et financier à soutenir les jeunes entreprises et les porteurs de projets, le secteur des assurances met en place un dispositif permettant aux bénéficiaires du programme «Intelaka» de souscrire des contrats d’assurances «Décès/Invalidité totale-Emprunteur» à des taux très préférentiels.

Une convention dans ce sens a en effet été signée, jeudi à Rabat, dans le cadre de la mise en œuvre du programme intégré d'appui et de financement de l'entrepreneuriat, entre Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, Hassan Boubrik, président de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale, Mohamed Hassan Bensalah, président de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance et le Groupement Professionnel des Banques du Maroc.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature de cette convention, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, a relevé que l'objectif de cette convention est de favoriser la contribution du secteur des assurances dans le programme intégré d’appui et de financement de l'entrepreneuriat.

Cette convention vise à mettre en place une procédure de souscription allégée permettant une mise en place rapide du crédit et une procédure d’indemnisation systématique en cas de décès ou d’invalidité de l’assuré, a-t-il précisé, ajoutant que les banques s’engagent également à renoncer à la commission d’acquisition au titre de contrats d’assurance «Décès/Invalidité totale-Emprunteur».

De son côté, le président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), Hassan Boubrik, a fait savoir que les assureurs s’engagent, à travers cette convention, à appliquer un taux de prime maximum de 0,10% au lieu des taux de 4,4%, voire 4,8% appliqués hors taxe par an, calculé sur le capital restant dû pour les crédits du programme "Intelaka".

Le président de la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance, Mohamed Hassan Bensalah, a, pour sa part, indiqué que le secteur des assurances, dans sa composante totale, s’inscrit dans le cadre de ce programme initié par le Roi, à travers un taux de prime «extrêmement bas» appliqué à l'assurance «décès/invalidité totale-Emprunteur», ainsi que des mesures pour faciliter les procédures aux porteurs de projets, notamment l’absence de procédures préalables et de visites médicales pour les assurés.

Pour sa part, le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a salué l’apport du secteur des assurances dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement de l'entrepreneuriat, louant à cette occasion l’adhésion et l’implication de l’ensemble des acteurs pour la réussite de ce programme.

 

 

ACAPS Actualité Assurance

Partage RÉSEAUX SOCIAUX