Bourse & Finances

Tous les articles

OCP: une double opération pour renforcer l’assise financière

OCP: une double opération pour renforcer l’assise financière

Le Groupe OCP a récemment lancé deux opérations financières pour, entre autres, consolider les bases de son programme de développement 2023-2027.

 

Par Y. Seddik

Pour asseoir sa position de leader, le groupe OCP a lancé en 2022 un nouveau programme stratégique pour 2023-2027, qui vise à augmenter les capacités de production d'engrais afin de répondre aux défis de la sécurité alimentaire mondiale, tout en atteignant la neutralité carbone d'ici 2040 grâce à des investissements majeurs dans les engrais verts innovants et les énergies renouvelables. Un programme d’investissement vert de 13 milliards de dollars, soit plus de 130 milliards de DH.

Ce programme est financé par des fonds propres et de l’endettement. Afin de satisfaire une partie de ces besoins en financement, la société a décidé de recourir à un emprunt obligataire subordonné perpétuel national. Ce recours s’inscrit dans une stratégie visant à optimiser l’accès aux marchés des capitaux et diversifier les sources de financement. Ainsi, le Conseil d’administration a décidé l'émission par OCP d'un emprunt obligataire national, en une ou plusieurs fois, en une ou plusieurs tranches, d'un montant maximum en principal de 5 milliards de dirhams.

L’émission pourra être réalisée en une ou plusieurs fois, en une ou plusieurs tranches, permettant d'apporter des ressources financières supplémentaires, tout en consolidant la structure financière de la société. Il faut dire que le recours à un emprunt par l’émission d’obligations subordonnées perpétuelles permet à l’émetteur de consolider sa structure financière, notamment en lui conférant un traitement en capitaux propres en IFRS et par les agences de notation, sous réserve du respect des conditions requises par celles-ci.

Aussi, et afin de maintenir les obligations dans la partie permanente de sa structure de capital, OCP a l’intention de financer tout remboursement du présent emprunt à la date de remboursement des obligations ou dans un intervalle de 6 mois préalable à ladite date de remboursement, par une émission de titres de capital, ou de titres de rang pari passu avec la présente émission, dont les termes confèrent un traitement au moins équivalent au niveau de contenu en capitaux propres des titres remboursés. Simultanément, le spécialiste des phosphates a annoncé une mise à jour annuelle de son programme d'émission de billets de trésorerie, avec un plafond de 7,5 milliards de dirhams.

Ce programme est caractérisé par une flexibilité de maturité allant de 10 jours à 12 mois et des taux d'intérêt ajustés aux conditions du marché. À travers le présent programme d'émission de billets de trésorerie, le Groupe a pour objectifs de faire face aux besoins de trésorerie ponctuels générés par des variations de besoin en fonds de roulement en cours d’année, d’optimiser ses coûts de financement et de diversifier ses sources de financement.

Une capacité de production de 20 millions de tonnes d’ici 2027

L'objectif spécifique de ce programme est d'augmenter la capacité de production d'engrais de 12 millions de tonnes actuellement à 20 millions de tonnes d'ici 2027. Ses principales dispositions comprennent une expansion des capacités minières, qui comprendra l'ouverture d'une nouvelle mine située à Meskala dans la région d'Essaouira, ainsi que l'établissement d'un nouveau complexe d'engrais situé à Mzinda. Cette unité de production traitera les roches provenant des mines de Benguerir et de Youssoufia, ainsi que de la nouvelle mine de Meskala.

A travers ce programme, le Groupe OCP souhaite soutenir l'émergence d'un écosystème industriel innovant au Maroc, en accompagnant environ 600 PME dans les secteurs énergétiques, agricoles et industriels. Le programme vise à créer 25.000 emplois directs et indirects. Last but not least, la société entend poursuivre son développement en Afrique, qui est la région qui devrait connaître la plus forte croissance au monde en termes de demande d'engrais au cours des prochaines années, selon l'IFA. La société devrait continuer à augmenter ses ventes sur le continent et s'est engagée à investir dans de nouvelles capacités en Afrique (par exemple en Éthiopie, au Nigeria, au Ghana, au Rwanda etc.). 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 04 Mars 2024

Logement : les amicales d’habitation sont de moins en moins appréciées

Lundi 04 Mars 2024

Sociétés de financement: l’APSF sur plusieurs fronts

Lundi 04 Mars 2024

Banques participatives : cap sur la rentabilité

Dimanche 03 Mars 2024

Global Soft Power Index : le Maroc classé parmi les 50 pays les plus influents au monde

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux