Bourse & Finances

Tous les articles

Le Nasdaq retire son offre sur la Bourse d'Oslo

Bourse de Casablanca - Nasdaq recule devant l'opérateur Euronext

L'opérateur américain Nasdaq a annoncé lundi retirer son offre de 700 millions d'euros sur la Bourse d'Oslo, laissant la voie libre à concurrent européen Euronext pour prendre le contrôle de l'un des derniers opérateurs boursiers indépendants d'Europe. 

La décision du groupe américain, qui détient les autres bourses nordiques et baltes, était largement attendue après que le ministère norvégien des Finances a jugé il y a deux semaines que les prétendants américain et européen étaient tous deux aptes et compétents pour un tel rachat.

Euronext et Nasdaq avaient mis 158 couronnes norvégiennes sur la table par action, valorisant l'entreprise à quelque 6,8 milliards de couronnes (691 millions d'euros). Mais Euronext faisait déjà largement la course en tête puisqu'il s'était assuré à ce stade le soutien d'actionnaires représentant plus de la moitié du capital. S'il disposait de l'appui des instances dirigeantes de la Bourse d'Oslo, le Nasdaq ne pouvait, lui, se prévaloir que d'engagements représentant 37% du capital, loin du seuil des deux tiers dont il avait fait une condition, relate l'AFP.

Dans un communiqué, Nasdaq a précisé qu'il libérait de leurs engagements les actionnaires qui avaient soutenu son offre, dont la banque norvégienne DNB, premier actionnaire de la Bourse d'Oslo avec une participation proche de 20%.

Réagissant à la décision de Nasdaq, DNB a dit ne pas encore avoir décidé si elle allait vendre sa part à Euronext, ajoutant qu'elle allait rencontrer l'opérateur boursier paneuropéen, ainsi que d'autres actionnaires d'Oslo Bors, en vue de trouver une "bonne solution". 

Gérant déjà les places boursières de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin, Euronext a répété lundi son ambition de boucler le rachat d'ici à la fin juin.

"L'offre actuelle d'Euronext pour acquérir jusqu'à 100% d'Oslo Børs VPS court jusqu'au 31 mai", a commenté le groupe lundi.  "A la suite de la décision du ministère des Finances norvégien et le vote unanime des actionnaires d'Euronext, les principales conditions ont été levées et la transaction devrait être finalisée d'ici fin juin 2019", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 10 Mai 2024

Finance du futur : de nouveaux modèles pour une Afrique en mutation

Jeudi 09 Mai 2024

Projet de Loi de Finances 2025 : De nombreuses incertitudes pèsent sur la préparation du texte

Jeudi 04 Avril 2024

Banque: plus agressive, BMCI grignote des parts de marché

Vendredi 01 Decembre 2023

Marchés financiers: ce que regardent les étrangers dans la région MENA

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux