Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

La recette gagnante de la Fondation marocaine pour l'éducation financière

La recette gagnante de la Fondation marocaine pour l'éducation financière
Jeudi 13 Fevrier 2020 - Par Finances News

Imane Benzarouel, adjoint au directeur exécutif de la Fondation


 

Carrefour des différentes institutions publiques et privées concernées par la finance et l’éducation, la Fondation marocaine pour l'éducation financière a entamé le développement d’une offre d’éducation financière adaptée à la cible «Entrepreneur».

Tour d'horizon de ses réalisations avec l'adjoint au directeur exécutif de la Fondation, Imane Benzarouel.

 

Propos recueillis par A.H

 

Finances News Hebdo : Quel est le bilan de la Fondation marocaine pour l'éducation financière en 2019 ?

Imane Benzarouel : L’année 2019 pour la Fondation marocaine pour l'éducation financière (FMEF) a été marquée par le lancement d’un nouveau plan stratégique pour la période 2019-2023; plan stratégique placé dans le contexte de l’adoption par le Maroc d’une Stratégie nationale d’inclusion financière ayant identifié l’éducation financière comme levier fondamental transverse.

L’initiation de la mise en œuvre de ce nouveau plan stratégique s’est articulée autour de deux axes majeurs.

D’une part, le renforcement du dispositif institutionnel, opérationnel et partenarial de la FMEF, et ce à travers l’identification du rôle, des responsabilités et du périmètre d’intervention de chaque partie prenante ainsi que la mission de coordination de la FMEF.

D’autre part, le deuxième axe dont la FMEF a initié la mise en œuvre, concerne le développement de programmes d’éducation financière à travers l’identification des segments de la population à prioriser, prenant en compte les cibles retenues par la Stratégie nationale d’inclusion financière, qui sont les femmes, les jeunes, les ruraux et la TPE.

Production de nouveaux contenus d’éducation financière, notamment un pack de formation en éducation financière dédié aux entrepreneurs, mise à jour et amélioration des programmes de formation existants, mise en place de nouveaux partenariats et renforcement de certains partenariats existants, voici les principaux chantiers de 2019, parallèlement à la poursuite du déploiement des programmes de formation des formateurs des institutions partenaires et de sensibilisation en éducation financière auprès des différentes cibles sur tout le Royaume, que cela soit en présentiel ou à travers le canal digital.

 

F.N.H. : Quelles sont vos priorités actuelles et à moyen terme ?

I. B. : Nos priorités actuelles et à moyen terme s’inspirent d’abord de notre vision pour l’éducation financière au Maroc, à savoir «Contribuer de manière significative au bien-être des citoyens en s’assurant de la maîtrise par l’ensemble de la population des aptitudes financières pour accompagner le développement économique et social». Dans ce sens, nos priorités se répartissent entre :

• contribuer à l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale d’inclusion financière à travers le développement des aptitudes financières des segments prioritaires parmi les cibles identifiées par cette stratégie, notamment au regard des leviers identifiés aussi, à savoir le mobile payment, les financements alternatifs, l’assurance inclusive, la microfinance ainsi que l’épargne;

• mobiliser et fédérer les efforts des différentes parties prenantes concernées pour un déploiement massif des programmes de formation et de sensibilisation en éducation financière.

 

F.N.H. : Que vous inspire l'élan entrepreneurial actuel au Maroc ? Quel rôle joue l'éducation financière dans la négociation de ce nouveau virage important pour le Royaume ?

I. B. : La TPE, les jeunes entrepreneurs et les porteurs de projet ont été identifiés comme cible prioritaire de la Fondation marocaine pour l’éducation financière depuis son premier plan stratégique (2014-2017).

Des programmes d’éducation financière de base (Gestion du budget; Epargne; Moyens de paiement; Financement; Risques et assurance…) ont été déployés auprès de ces cibles dans l’objectif de développer leurs compétences financières et leur permettre de mieux gérer et développer leurs activités. Ce déploiement s’est appuyé sur des partenariats ciblés et a permis d’atteindre des milliers de mono-artisans, de micro-entrepreneurs (tous secteurs d’activités confondus), de petits agriculteurs et de détenteurs d’activités génératrices de revenus.

Par ailleurs, et pour mieux appréhender cette population et identifier ses besoins spécifiques en matière d’éducation financière, la FMEF a réalisé, à fin 2017, une étude portant sur l’utilisation des offres de financement dédiées aux TPE, micro-entreprises et auto-entrepreneurs qui a fait ressortir les principaux résultats suivants : inclusion financière faible, connaissance et utilisation des offres de financement limitées, besoin d’information générique sur les services financiers existants, besoin d’un appui plus avancé pour des segments d’entrepreneurs à potentiel…

A l’issue de cette étude, la FMEF a entamé le développement d’une offre d’éducation financière adaptée à la cible «Entrepreneur» qui regroupe un ensemble d’outils et de ressources pédagogiques conçus pour développer et/ou renforcer les capacités entrepreneuriales et de gestion financière des entrepreneurs investis ou souhaitant s’investir dans une entreprise.

De par sa définition et les objectifs visés par l’éducation financière de l’entrepreneur, cette dernière trouve pleinement sa place dans les programmes d’orientation et d’accompagnement prévus dans le programme intégré de financement et d’appui de l’entreprise. L’intégration de l’éducation financière dans ces programmes d’accompagnement cible deux objectifs majeurs :

• Prise de conscience, connaissance et compréhension : amener les porteurs de projet et les entrepreneurs, dès les premiers contacts avec les structures d’accueil, à prendre conscience de l’importance de disposer de compétences financières nécessaires pour la réussite de leur projet/entreprise et pour honorer leurs engagements financiers;

• Compétences, comportements et attitudes : développer les compétences financières des entrepreneurs en continu et en profondeur selon l’étape de vie de leur entreprise et leurs besoins, et favoriser des comportements responsables et une utilisation réfléchie et avisée des différents services financiers (moyens de paiement, épargne, financement, risques et assurance…). ◆

 

Une institution de référence
La Fondation marocaine pour l’éducation financière a été créée en 2013, sous la forme d’une association à but non lucratif, à l’initiative de Bank Al-Maghrib qui la préside en la personne de son wali. Son Conseil d’administration est constitué d’institutions publiques et privées concernées par la finance et l’éducation. La Fondation poursuit l’objectif de renforcer et de préserver les aptitudes financières de la population en vue de contribuer à son bien-être financier. La FMEF est actuellement à son deuxième plan stratégique (2019-2023), dont les principales orientations visent le renforcement de son dispositif institutionnel, opérationnel et partenarial afin d’améliorer l’impact de ses programmes d’éducation financière ainsi que le déploiement de ses programmes auprès des segments et cibles identifiés, et ce partant de la volonté de son Conseil d’administration de faire de la Fondation une institution de référence nationale et internationale en matière d’éducation financière au Maroc.

 

 

 

Finance Actualité Financière Finance Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX