Bourse & Finances

Tous les articles

Intermédiaires en assurances: «Ceux qui assurent le secteur hôtelier ou de l’évènementiel sont encore en forte difficulté»

Intermédiaires en assurances: «Ceux qui assurent le secteur hôtelier ou de l’évènementiel sont encore en forte difficulté»

Farid Bensaid, président de la FNACAM, nous parle des mesures qui peuvent aider les intermédiaires en assurances à retrouver leur santé financière après la pandémie.

 

Propos recueillis par A. Hlimi

 

 

Finances News Hebdo : Quels ont été les impacts de la crise sanitaire sur les agents et courtiers d'assurances ? Avez-vous des statistiques sur la mortalité des entreprises du secteur ?

Farid Bensaid : L’impact de la crise sanitaire s’est fait ressentir sur un bon nombre d’intermédiaires, surtout ceux de petite taille, dont l’activité était principalement axée sur l’automobile. Aussi bien la restriction des déplacements que la baisse du pouvoir d’achat ont fortement impacté l’acte d’achat de l’assurance. Cela a également touché les intermédiaires qui assuraient les opérateurs des secteurs en difficulté, comme le tourisme, le transport, l’évènementiel…Un certain nombre d’intermédiaires ont dû fermer leurs cabinets à cause de cette crise. Nous ne disposons pas de chiffres exacts sur ce sujet.

 

F.N.H. : Les mesures d'accompagnement mises en place par les compagnies et l'ACAPS étaientelles suffisantes pour soutenir les opérateurs ?

F. B. : Les mesures d’accompagnement mises en place par les compagnies d’assurances et l’ACAPS, tout en étant utiles et appréciées, étaient loin d’être suffisantes pour soutenir les opérateurs en difficulté.

 

F.N.H. : Ressentez-vous une reprise de l'activité en 2021 chez les membres de la FNACAM ?

F. B. : L’activité d’assurance est un baromètre de l’activité économique de notre pays. La reprise ressentie par notre secteur est liée à l’activité économique nationale et à celle des secteurs qui sont assurés par l’intermédiaire. Ceux qui assurent plus particulièrement le secteur hôtelier, ou de l’évènementiel, sont encore en forte difficulté. La FNACAM reste à l’écoute de ses membres pour justement les accompagner dans cette période de crise.

 

F.N.H. : Quelles sont les mesures d'accompagnement nécessaires pour soutenir votre secteur et l'aider à sortir définitivement de la crise qui a démarré bien avant la pandémie ?

F. B. : Il y a plusieurs mesures qui peuvent soutenir notre secteur et l’aider à s’en sortir de manière générale, et plus particulièrement pendant cette crise sanitaire :

• Il y a des sujets de fond que défend la FNACAM depuis des années, comme la TVA sur les commissions qui n’a aucune raison d’exister, et qui fait doublon avec la taxe sur les primes d’assurance;

• Il en est de même pour le revenu de l’intermédiaire qu’il faudrait revoir pour tenir compte de sa charge de travail qui ne cesse d’augmenter, et ce dont il a pâti pendant cette pandémie;

• Certains comités paritaires FNACAM/ FMSAR travaillent sur ces mesures, et nous pensons que ce dialogue instauré entre les 2 Fédérations pourra rapidement porter ses fruits.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 16 Novembre 2021

Assurances: les primes émises en hausse de 10,8% à fin septembre 2021

Jeudi 11 Novembre 2021

Distribution digitale: la peur bleue des intermédiaires en assurance

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux