Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

Groupe Banque Populaire : Des résultats conformes aux objectifs

Groupe Banque Populaire : Des résultats conformes aux objectifs
Jeudi 07 Octobre 2010 - Par admin
im24* Le produit net bancaire consolidé du groupe s’est apprécié de 24,7% à 
1,7 Md de DH. 
* Grâce à son dynamisme commercial, la banque du cheval a clôturé le premier semestre 2010 avec un résultat net consolidé de 835 MDH, en hausse de 10%. 
* L’assise financière du groupe s’est renforcée avec des fonds propres consolidés se situant à 26 Mds de DH


Avant de dévoiler aux analystes et à la presse spécialisée les résultats enregistrés par son groupe à fin juin 2010, M. Benchaaboun, président du Groupe Banque Populaire, a tenu à rappeler le contexte dans lequel a évolué son groupe. D’une manière globale, sur le plan international, les indicateurs de croissance s’apprécient, mais les perspectives demeurent très hésitantes. 
«Concernant la conjoncture nationale, on pourrait avancer que les indicateurs étaient au vert à fin juin 2010 et que, certainement, on va terminer l’année sous de bons auspices. On table sur une croissance économique de 4% à fin 2010», annonce le président du Groupe. L’activité bancaire a été marquée par une décélération et une poursuite de tension de liquidités. «Cette tension résulte essentiellement de la faible progression des dépôts à la clientèle (+6,8%) par rapport aux crédits accordés à l’économie (+16%) », tient-t-il à préciser. 
Parmi les faits marquants du groupe Banque Populaire, on peut citer la promulgation de la loi 44-08 qui permettait à la BCP d’être une entité consolidante pour l’ensemble du Groupe. Autres faits importants : la fusion entre la BCP et la BPR de Casa qui va se concrétiser à fin octobre ( voir encadré), et les prises de participations dans des banques internationales. 
Côté résultats, le Groupe Banque Populaire a couronné le premier semestre 2010 par des performances appréciables. Des performances qui lui ont permis de conforter sa position de leader au sein du microcosme bancaire. Le résultat net social du Crédit Populaire du Maroc (Banque Centrale Populaire + Banques Populaires Régionales) a enregistré une croissance de 7,3% par rapport à fin juin 2009, s’élevant à 1,5 Md de DH.
Le Groupe (Crédit Populaire Maroc + Filiales + Fondations) a enregistré, au cours du premier semestre 2010, des performances financières notables avec un résultat net consolidé de 1,7 Md de DH, soit une augmentation de 3,6% par rapport à l’exercice précédent. A noter que les dépôts de la clientèle au sein du Groupe se sont élevés à 167,6 Mds de DH, en hausse de 6,3%. Cette progression conforte son positionnement en tant que leader dans l’intermédiation avec une part de marché de près de 28%. Aussi, la banque du cheval continue à dominer le marché des Marocains du Monde avec une part de marché de 53,1%. D’après M. Benchaaboun, «cette dynamique est appuyée, à titre principal, par la mobilisation de la force de vente et l’extension du réseau de proximité à 905 agences (hors réseau à l’international), soit l’implantation la plus ancrée dans les régions du pays». 
La Banque a, par ailleurs, poursuivi son rythme dans l’accompagnement des différents projets de développement. En témoigne le taux de croissance des crédits à l’économie de 18% à 144,4 Mds de DH. Cette évolution a permis d’enregistrer une amélioration sensible de la part du marché du Groupe en crédits à l’économie à 23,7%. 
En ce qui concerne la Banque Centrale Populaire, le résultat net consolidé a atteint 835 MDH, en accroissement de 10,6%, bénéficiant d’une forte progression du Produit Net Bancaire consolidé ayant atteint 339 MDH. La BCP a renforcé sa position de leader dans le financement de projets de grande envergure, ce qui a permis un accroissement des crédits à l’économie de 41,3%. L’encours des crédits a ainsi atteint 31,8 Mds de DH. Le total bilan s’est aussi renforcé de 18,7%, se situant ainsi à 120,6 Mds de DH. 
A l’instar du Groupe, ses filiales à l’international ont inscrit leurs activités dans un trend haussier, en ligne avec leur vocation de relais de croissance. A titre d’exemple, les banques populaires maroco-centrafricaine et maroco-guinéenne ont affiché, à fin juin 2010, des résultats nets respectifs de 23,4 MDH et 10,3 MDH. 
La question récurrente à l’occasion de chaque publication des résultats est celle relative à un éventuel partenariat avec une compagnie d’assurance. M. Benchaaboun ne cache pas son enthousiasme et répond que, prochainement, un partenariat sera officialisé. Les rumeurs du marché se font l’écho d’un partenariat avec Axa Assurance Maroc. On verra. 

Fusion BCP/BRCasablanca 
A fin octobre 2010, la fusion entre la BCP et la Banque Régionale de Casablanca sera effective. Le management a jugé que, via les deux entités, le Groupe a une double présence à Casablanca. Cette fusion va permettre une facilitation de la lecture des comptes, qui s’avère aujourd’hui difficile, ainsi qu’une meilleure comparaison avec les différentes banques de la place. Un tel rapprochement va générer, par ailleurs, un redéploiement et une formation du personnel pour une reconversion. 


S. E.

Partage RÉSEAUX SOCIAUX