Bourse & Finances

Tous les articles

Sortie de la liste grise du GAFI: «La lutte contre la criminalité financière constitue une priorité nationale»

Sortie de la liste grise du GAFI: «La lutte contre la criminalité financière constitue une priorité nationale»

Nabil Badr, adjoint à la responsable de la supervision bancaire à Bank Al-Maghrib, revient pour Finances News Hebdo sur les implications pour le Maroc de la sortie de la liste grise du GAFI.

 

Propos recueillis par A. Hlimi

Finances News Hebdo : Que signifie pour le Maroc la sortie de la liste grise du GAFI et quelles sont les implications de cette décision ?

Nabil Badr : La sortie de la «liste grise» signifie que le Maroc ne fait plus l’objet d’un suivi renforcé par le GAFI, au vu des progrès qu’il a réalisés pour rehausser son dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Cette décision reconnaît que le Maroc a respecté ses engagements pris visà-vis du GAFI et a mis en œuvre son plan d’actions dans les délais impartis. D’une part, pour se mettre en conformité avec les normes du GAFI et, d’autre part, pour renforcer l’efficacité de son dispositif légal et réglementaire. La sortie de liste du Maroc du GAFI aura des impacts positifs sur l’économie et le système financier marocains, notamment sur :

• La consolidation de sa réputation;

• Une plus grande attractivité des investisseurs étrangers;

• Une plus grande éligibilité aux opérations de financement de bailleurs de fonds étrangers; 

• La consolidation des relations de correspondants Banking;

• L’allègement des formalités et délais de traitement des transactions financières et commerciales avec l'étranger.

 

F.N.H. : Dans quelle ambiance s'est déroulée la plénière, notamment concernant le vote pour le Maroc. La sortie de la liste grise a-t-elle fait unanimité ? Quels sont les éléments qui ont plaidé pour cette sortie ?

N. B. : Les membres du GAFI ont adopté à l'unanimité la décision de sortie du Maroc du processus de suivi renforcé. A ce niveau, les pays et organisations représentés au niveau de cette instance ont reconnu les avancées réalisées par le Maroc et l’ont appelé pour certains à partager son expérience dans la région. Cette sortie a été actée au regard des réalisations dans les domaines suivants :

• Renforcement du cadre légal et réglementaire (loi 12-18 amendant la loi 43-05 et ses décrets d’application);

• Coopération internationale en matière d’entraide judiciaire, d'enquêtes financières, des saisies et confiscations des dons et actifs;

• Renforcement de la disponibilité et de l’accès aux informations sur les bénéficiaires effectifs des personnes morales et constructions judiciaires;

• Renforcement des ressources financières et humaines ainsi que des outils d’analyses stratégiques et opérationnels de l'ANRF;

• Formation, sensibilisation, accompagnement et supervision basés sur les risques des professions non financières;

• Renforcement du rôle des autorités d’application de la loi dans le cadre de l'identification, l’enquête et la poursuite de tous les types de blanchiment de capitaux ainsi que des infractions sous-jacentes liées au blanchiment des capitaux.

 

F.N.H. : Quelles sont les actions à mettre en œuvre, selon vous, pour se maintenir dans cette position et la consolider ?

N. B. : La lutte contre la criminalité financière constitue une priorité nationale et une garantie pour l’intégrité du système financier. La préservation de ces acquis requiert :

• Une mise en conformité permanente par rapport aux normes internationales qui sont en constante évolution dans un contexte marqué la sophistication des techniques et moyens utilisés par les criminels;

• Le maintien de la mobilisation et de la coordination au niveau national entre les secteurs public et privé pour accompagner ces développements.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

Dimanche 16 Juin 2024

Peines alternatives : «L'amende journalière doit être pensée de façon à ce qu'elle ne favorise pas les criminels riches»

Samedi 15 Juin 2024

Carburants: très chers prix à la pompe

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux