Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

Financement rural : Crédit Agricole du Maroc joue les premiers rôles

Financement rural : Crédit Agricole du Maroc joue les premiers rôles
Lundi 10 Fevrier 2020 - Par Finances News

 

Le dispositif mis en place dans le cadre du «Programme intégré d'appui et de financement des entreprises» devrait permettre de donner un vrai coup de fouet à l’entrepreneuriat dans le monde rural.

 

D.W

 

Le «Programme intégré d'appui et de financement des entreprises» est sans aucun doute le maillon de la chaîne qui manquait dans le processus de financement des entreprises, particulièrement dans le monde rural.

Grâce aux deux milliards de DH injectés à taux zéro par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social dans ce programme, il a été ainsi possible de plafonner à 1,75% le taux d’intérêt des crédits accordés aux projets d’entrepreneuriat dans le monde rural.

Ces 2 Mds de DH, qui viennent en complément des 6 Mds de DH mobilisés par les banques et l’Etat, appuieront en premier lieu le Crédit Agricole du Maroc, acteur majeur du financement dans le monde rural. Les projets qui seront financés sont ceux des petites ou très petites entreprises, qu’elles soient agricoles ou non agricoles, des auto-entrepreneurs ou des jeunes porteurs de projet, des jeunes entreprises innovantes et des petites exploitations agricoles (personnes physiques ou personnes morales).

«Pour les projets agricoles, la typologie des projets éligibles doit être compatible avec les vocations définies dans le cadre de la stratégie nationale de développement agricole, et notamment par l’encouragement des cultures à meilleure valeur ajoutée», précise la présidente du Directoire du Fonds Hassan II, Dounia Tâarji.

Selon Tarik Sijilmassi, président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc, cette contribution du Fonds Hassan II va autant permettre d’améliorer l’impact de cette opération sur les populations et catégories ciblées. Plus exactement, cette opération concernera trois catégories de populations rurales, dont une première constituée de jeunes agriculteurs porteurs de projets agricoles et de futurs bénéficiaires de l’opération de Melkisation des terres collectives, fait savoir Sijilmasi. La seconde catégorie concerne les anciens agriculteurs qui veulent améliorer leur agriculture, et ce à travers la présentation de projets nouveaux et innovants.

Enfin, la 3ème catégorie a trait aux porteurs de projet non agricoles mais se trouvant en milieu rural, étant donné que qu’aux côtés de l’agriculture, il s’y développe d’autres activités économiques, comme notamment les projets relatifs au tourisme rural et à l’artisanat.

Pour assurer la réussite et un déploiement optimal de ce dispositif, une convention relative à la mise en œuvre du financement accordé pour l’entrepreneuriat dans le monde rural «Al Moustatmir Al Qarawi», a été signée par Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, Dounia Tâarji, Tarik Sijilmassi, le président du Directoire d’Al Barid Bank, Najmeddine Redouane, et le Directeur général de la Caisse centrale de garantie, Hicham Zanati Serghini.

«Avec l’aide de la Caisse centrale de garantie, toutes les informations relatives au fonctionnement et aux réalisations des financements accordés seront examinées régulièrement», souligne Tâarji.

 

CAM et Al Barid Bank main dans la main

Grâce à un bon maillage du territoire et une forte présence dans le monde rural, Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank  disposent de bons atouts pour faciliter aux jeunes les services bancaires. Et, conséquemment, accompagner le développement du tissu entrepreneurial en milieu rural. La convention signée entre ces deux institutions bancaires s’inscrit dans ce sens et définit trois axes de collaboration.

Le premier concerne la couverture territoriale et le second axe est relatif à l’appui à l’inclusion financière par tous les moyens, notamment digitaux et non digitaux.

Le 3ème axe concerne le financement spécifique de la très petite et moyenne.

C’est dans ce cadre qu’il a été procédé au lancement d’un programme qui s’appelle «Al Moustatmir Al Qaraoui : 5 années, 5 emplois». Il s’agit pour la banque qui va accompagner les jeunes entrepreneurs pour au moins cinq années, de prendre pour critère de réussite du projet la capacité de l’entrepreneur à créer 5 emplois. ◆

 


Damane Intelak Al Moustatmir Al Qarawi

Le Programme «Intelaka» a été lancé lundi dernier. «Intelaka» comprend, entre autres produits, un dispositif de garantie baptisé «Damane Intelak Al Moustatmir Al Qarawi», visant à rassurer les banques qui financent les entrepreneurs du milieu rural, dont des TPE, jeunes porteurs de projet, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, ou encore des petites exploitations agricoles et projets bâtis sur l'opération de Melkisation.

Le montant des crédits bancaires garantis pour ce produit dédié au milieu rural ne doit pas dépasser les 1,2 MDH, avec un taux d'intérêt fixé à 1,75% et une modération des exigences liées aux sûretés.

 

Banque secteur bancaire crédits Crédit agricole du Maroc TPE

Partage RÉSEAUX SOCIAUX