Bourse & Finances

Tous les articles

Entreprises cotées: 33 milliards de dirhams de profits dégagés en 2023

Entreprises cotées: 33 milliards de dirhams de profits dégagés en 2023

Au terme de l’année 2023, les entreprises cotées en Bourse ont dégagé des profits globaux de près de 33 milliards de dirhams, en progression de 15,7%, selon les calculs de M.S.IN.

 

Par Y. Seddik

L'année 2023 a été une année faste pour les entreprises cotées à la Bourse de Casablanca, avec des profits globaux en hausse de 15,7% pour atteindre 32,9 milliards de dirhams. Cette performance a été réalisée dans un contexte économique marqué par la montée de l'inflation, la hausse des taux d'intérêts, une campagne agricole difficile et l'impact du séisme sur certains secteurs d'activité.

Le courtier indique que le chiffre d'affaires global de la cote casablancaise au titre de l'exercice 2023 ressort en hausse de 4,4%, en atteignant 303,4 milliards de DH contre 290,6 milliards de DH en 2022, soit 12,8 milliards de DH de chiffre d'affaires additionnel, soutenu principalement par la bonne dynamique du secteur bancaire et quelques valeurs, notamment TGCC (+1.912 MDH), Label’Vie (+1.853 MDH), Wafa Assurances (+1.085 MDH), Maroc Telecom (+1.055 MDH) et Akdital (+872 MDH). «Cette évolution positive intervient dans un contexte marqué par la continuité de la montée de l'inflation en 2023 (+6,1% en 2023 contre +6,6% en 2022, selon le HCP), sous l'effet particulièrement de chocs d'offre au Maroc sur certains produits alimentaires. Cela a entraîné la poursuite du resserrement de la politique monétaire par Bank Al-Maghrib et, par conséquent, une trajectoire haussière des taux d'intérêts, la campagne agricole 2022/2023 au Maroc qui s'est déroulée dans des conditions climatiques difficiles, l'appréciation du Dollar par rapport à l'Euro qui s'est reflétée négativement sur le taux de change du Dirham, et l'impact du séisme sur quelques secteurs d'activite», font remarquer les analystes de M.SI.IN.

Quant à la masse bénéficiaire globale, elle enregistre une hausse de 15,7% à 32,9 milliards de dirhams par rapport à 2022, tirée principalement par la bonne performance du secteur bancaire (+2,6 milliards de DH) et de Maroc Telecom (+2,56 milliards de DH) qui a profité de la non-récurrence des charges de la liquidation de l'astreinte imposée par l'ANRT d'une valeur de 2,45 milliards de DH. Hors Maroc Telecom, la masse bénéficiaire serait en hausse de +7,5% comparativement à l'année dernière.

Banques : une nouvelle année exceptionnelle

Au titre de l'exercice 2023, le secteur bancaire coté continue d'enregistrer une hausse de son bénéfice pour la troisième année consécutive et atteint le niveau plus élevé depuis 2016. Les banques cotées affichent un PNB en hausse de 13,1% à 81,2 milliards de dirhams, profitant de l'effet conjoint de la hausse des taux et des performances positives des marchés boursiers. De son côté, le RNPG a progressé de 21,5% à 15,2 milliards de dirhams, bénéficiant de la bonne performance du PNB et de la maîtrise des charges d'exploitation, et ce malgré une hausse du coût de risque (+24,6% à 14,5 milliards de dirhams).

Un niveau de profit historique pour le secteur. S'agissant de la contribution à la croissance du RNPG, c'est Attijariwafa bank qui a le plus contribué à cette croissance, avec une progression de 1,4 milliard de DH (+23%), suivie par la BCP et BOA qui ont affiché une croissance de 726 et 146 MDH (+26,4% et +11,5% respectivement). En revanche, BMCI est la seule banque qui a enregistré une évolution négative de son RNPG (-25% à 404,29 MDH), impactée par le dénouement d'un contrôle fiscal. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 24 Mai 2024

Le Morocco Gaming Expo 2024 ouvre ses portes à Rabat

Vendredi 24 Mai 2024

Chômage en milieu rural : une tendance alarmante

Vendredi 24 Mai 2024

Épargne réglementée : une rémunération en baisse, mais un taux réel enfin positif

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux