Bourse & Finances

Tous les articles

Maroc: bond des cyberattaques financières au premier trimestre 2024

Maroc: bond des cyberattaques financières au premier trimestre 2024

Au premier trimestre 2024, les technologies Kaspersky ont détecté une augmentation de près de 32% des tentatives d’attaque via un lien de phishing, comparé au même trimestre de 2023.

Ce chiffre ne concerne que les liens d'hameçonnage liés aux questions financières (commerce électronique, banque et systèmes de paiement).

Un rapport d’Interpol publié au mois de mars 2024 révèle que le Maroc est le pays d’Afrique le plus touché par les cyberattaques visant les banques. Les techniques de phishing sont largement utilisées, représentant la grande majorité des cyberattaques. Le phishing, ou hameçonnage, est une méthode frauduleuse destinée à leurrer l’utilisateur et l’inciter à prendre des mesures qui permettent à l'escroc d'accéder à son appareil, ses comptes ou ses informations personnelles. En se faisant passer pour une personne ou une organisation de confiance, il peut plus facilement infecter la victime avec des logiciels malveillants ou voler ses informations.

Le « phishing financier » est un type de phishing s’appuyant sur des ressources frauduleuses liées à la banque, aux systèmes de paiement et aux boutiques en ligne. Le phishing de systèmes de paiement usurpe l'identité de marques de paiement en ligne bien connues.

De janvier à mars 2023, les solutions Kaspersky ont détecté et bloqué un total de 24 630 tentatives d'hameçonnage financier ciblant des banques du pays. Sur la même période en 2024, leur nombre s’élève à 26 282, représentant une augmentation de 32%.

« Le phishing est une technique particulièrement prisée des cybercriminels lorsqu'il s'agit d'infiltrer les réseaux d'entreprises, car elle est généralement très efficace. L'essor de l'IA aide les cybercriminels à rendre les messages de phishing ou les ressources d'escroquerie plus convaincants. Par conséquent, il devient difficile pour les utilisateurs de faire la distinction entre une escroquerie et une communication légitime. C'est pourquoi le rôle des éditeurs de solutions de cybersécurité est essentiel dans la mise en œuvre de produits robustes », indique Samy Tadjine, Account Manager North Africa chez Kaspersky.

Les banques ont constaté une augmentation de presque 210% des attaques sur le premier trimestre 2024, comparé à la même période en 2023 (1683 vs 545 identifiées). Les entreprises de systèmes de paiement ont quant à elles enregistré une baisse significative du nombre d’attaques puisqu’elles sont passées de 683 au premier trimestre 2023 à 315 au premier trimestre 2024 (-54%).

« Les cybercriminels emploient diverses tactiques, notamment le phishing financier, pour tromper les employés et les rendre victimes d'une attaque. Les violations de sécurité commises par les employés peuvent être aussi préjudiciables que le piratage externe pour les entreprises, ce qui signifie que le facteur humain continue de jouer un rôle important dans la vulnérabilité des entreprises. Les outils de sensibilisation des collaborateurs constituent un progrès essentiel, permettant la formation des employés, le développement des compétences et le renforcement général de la capacité de l'entreprise à détecter les cyberattaques et à y répondre », ajoute M. Tadjine.

En 2023, le dispositif anti-phishing de Kaspersky est parvenu à déjouer plus de 709 millions de tentatives d'accès à des pages de phishing et des sites web frauduleux à travers le monde, marquant une augmentation de 40 % par rapport aux chiffres de l'année précédente. Les applications de messagerie, les plateformes d'intelligence artificielle, les réseaux sociaux et les échanges de crypto-monnaies figurent parmi les voies les plus fréquemment exploitées par les acteurs de la menace pour escroquer les utilisateurs.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Juin 2024

Hajj 2024 : les technologies numériques au service des pèlerins

Dimanche 16 Juin 2024

Algérie : déchéance et perfidie diplomatiques

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux