Bourse & Finances

Tous les articles

Bourse de Casablanca: la Tech cotée fait des émules

Bourse de Casablanca: la Tech cotée fait des émules

Les leçons à retenir du parcours de la Tech à la Bourse de Casablanca.

 

Par A. Hlimi

 

 

En retraçant l’histoire du marché boursier depuis 50 ans (l’âge du Nasdaq), on réalise que la relation entre la Bourse et les valeurs technologiques est très proche. Pour illustrer en partie cette évolution, en 1995, les 5 plus grandes entreprises au monde étaient : Shell, General Electric, Coca Cola, Exxon et Toyota. Aujourd’hui, ce sont Microsoft, Amazon, Apple, Alphabet et Facebook, et leur valeur combinée dépasse les 2 trillions de dollars.

De toute évidence, il est impossible d’imaginer le marché boursier aujourd’hui sans identifier le dynamisme des valeurs technologiques. Et cela s’est évidemment renforcé avec la crise sanitaire. Au Maroc, l’engouement pour la Tech est également énorme et bien réel. Les investisseurs boursiers ont décidé de placer leur épargne et les fonds qu’ils gèrent de manière très volontaire dans les entreprises technologiques made in Morocco. Pour illustrer cet appétit, regardons la performance du secteur à la Bourse de Casablanca : celle-ci publie 23 indices sectoriels, et l’indice secteur technologique a été classé soit 1er soit 2ème meilleur performer à 4 reprises sur les 7 dernières années.

«1 DH investi en Bourse sur la Morroco Tech en 2016 vous aurait rapporté un bénéfice de +485% fin 2021, plus que tout autre secteur coté. La Bourse de Casablanca a une relation privilégiée avec la Tech made in Morocco qu’elle a soutenue fortement, et aujourd’hui elle marque sa volonté de financer davantage de nouvelles entreprises issues de la Morocco Tec», se félicite Tariq Senhaji, Directeur général de la Bourse de Casablanca, à l’occasion du Morocco Tech. Les entreprises technologiques sont un moteur majeur de nos économies et à l'avant-garde des technologies de la quatrième révolution industrielle.

«Investir dans les valeurs technologiques est une décision pertinente comme on l’a vu, mais pour accéder à ce nouveau monde et aux bénéfices qu’ils offrent, il faut être courageux et patient», ajoute-t-il. En somme, si vous investissez dans la Tech, il faut accepter que quelques échecs feront partie intégrante de votre business model ! Pour illustrer cette notion, sur l’année 2021 qui était une très belle année pourtant, le titre CoinBase introduit sur le Nasdaq en grande pompe (valorisation de 86 Mds de dollars !) a perdu un tiers de sa valeur, le titre RobinHood introduit avec une valorisation de 32 Mds de dollars perdait 56%. On se rappelle encore de MySpace, qui en 2007 était valorisé à $12 milliards et qui 4 ans plus tard était revendu à $35 millions, soit 99,7% partis en fumée ! Ce sont des échecs cuisants, mais ce n’est pas pour cette raison que les investisseurs US arrêtent de soutenir ce secteur, bien au contraire, c’est une preuve de son dynamisme.

Les titres technologiques cotés à la Bourse de Casablanca sont fort heureusement nettement moins volatiles, mais il est sage de se rappeler de toujours considérer la performance d’un portefeuille équilibré dans son ensemble. «Nous avons la chance sur la Bourse de Casablanca d’avoir des exemples très dynamiques dans ce secteur qui prouvent que les investisseurs de la place casablancaise sont en confiance et parfaitement disposés à porter les prochaines entreprises technologiques issues de Morocco Tech vers les sommets», explique Tariq Senhaji. L’ambition de Morocco Tech de créer une nation digitale est aidée par le fait que nous avons une population très connectée (probablement à la tête du continent).

Cependant, en termes d’appropriation économique du secteur, les experts estiment que l’avènement de PME et de start-up doit clairement être dynamisé et c’est l’un des objectifs premiers de cette nouvelle stratégie. Et l’un des moyens les plus éprouvés pour réaliser cela est l’ouverture du financement du secteur aux personnes physiques, en particulier pour le financement des entreprises qui quittent le stade de la start-up et qui peuvent être classés dans la catégorie PME en croissance.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 07 Avril 2024

Résolution historique sur l'IA: un nouveau chapitre débute

Vendredi 05 Avril 2024

Entreprises cotées: 33 milliards de dirhams de profits dégagés en 2023

Jeudi 04 Avril 2024

BTP: les opérateurs cotés surfent sur une vague d'opportunités

Jeudi 04 Avril 2024

Banque: plus agressive, BMCI grignote des parts de marché

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux