Bourse & Finances

Tous les articles

Banques: vers un changement de profil de croissance en 2024

Banques: vers un changement de profil de croissance en 2024

Dans un nouveau rapport sur le secteur bancaire coté, Attijari Global Research explique que le secteur bancaire coté connaît un changement intéressant de son profil de croissance. La nouvelle orientation des résultats du secteur bancaire coté devrait, selon eux, se refléter positivement sur ses niveaux de valorisation en Bourse, et ce durant l’année 2024.

 

Par Y. Seddik

Alors que l'année 2023 était marquée par un renversement de la tendance baissière du coût du risque, accentué par une montée du risque souverain en Afrique, le secteur bancaire marocain coté a démontré une résilience remarquable. Cette résilience se manifeste clairement dans l'amélioration continue de la performance financière du secteur. Selon un rapport d'Attijari Global Research, la masse bénéficiaire agrégée du secteur bancaire coté a enregistré une croissance significative de 22% au premier semestre et de 32% à la fin de septembre 2023.

Cette progression témoigne de la solidité du modèle de croissance du secteur bancaire marocain. Bonne dynamique commerciale La croissance des crédits bancaires a atteint 4,9% à la fin d'octobre 2023, principalement portée par la reprise des crédits à l'équipement, qui ont augmenté de 8,4%. Cette tendance positive a compensé la baisse des crédits de trésorerie, dans un contexte de désinflation et de détente du besoin en fonds de roulement (BFR) des entreprises.

Les dépôts clientèle ont connu une hausse plus soutenue de 5,9% au premier semestre 2023, grâce notamment à la bonne tenue des ressources à vue, dont le poids dans la structure des dépôts a atteint un niveau record de 68,5%. Cette situation a contribué à l'optimisation du coût des ressources et a entraîné une amélioration remarquable de la marge d'intérêt. Perspectives positives pour 2023-2025 Le secteur a affiché une croissance du PNB agrégé de 15,2% à fin septembre 2023. Les frais de gestion, quant à eux, ont enregistré une évolution modérée de moins de 3,0%. Cette gestion efficace des charges a permis d'améliorer le coefficient d'exploitation de -4 points, à 46,1%, compensant largement la hausse du coût du risque.

Le secteur bancaire coté a connu un changement intéressant dans son profil de croissance. Le TCAM semestriel du PNB agrégé a augmenté de 2,2 points, passant de 4% sur la période 2015- 2019 à 6,2% sur 2019-2023. Sur la base de ces données, Attijari Global Research a révisé ses prévisions de croissance pour le secteur pour la période 2023- 2025.  Il s’agit d’un TCAM du PNB et des bénéfices de 6,7% et de 9,2% respectivement. Valorisation en Bourse Selon AGR, la confirmation de cette nouvelle orientation des résultats du secteur devrait se refléter positivement sur ses niveaux de valorisation en Bourse en 2024. Le P/E 2025 pondéré du secteur est à des niveaux historiquement bas, offrant une décote attractive de 23%.

De plus, le ROE prévu pour 2025E devrait franchir un nouveau palier, dépassant les niveaux historiques. En somme, le secteur bancaire marocain coté montre une forte capacité d'adaptation et une résilience impressionnante face aux défis économiques. Les indicateurs clés, tels que la croissance des crédits, la gestion des dépôts et la performance du PNB, démontrent une tendance positive, faisant du secteur une option attrayante pour les investisseurs.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 21 Avril 2024

Immobilier: «Le gouvernement doit revoir les clauses de l’aide au logement»

Dimanche 21 Avril 2024

Location de voitures: le nouveau cahier des charges rejeté par la Flascam

Samedi 20 Avril 2024

Notation du Maroc: «Une bouffée d’optimisme dans l’économie nationale»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux