Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

Attijariwafa bank : Nouvelle organisation, nouveau cap

Attijariwafa bank : Nouvelle organisation, nouveau cap
Vendredi 06 Mars 2020 - Par Finances News

 

2019, une année de consolidation des résultats.

L'internationalisation des filiales, nouveau relais de croissance.

Programme Intelak : un objectif de 55.000 dossiers en 12 mois.

 

 

Par A.H

 

2019 fut pour le Groupe Attijariwafa bank une année de consolidation de la croissance, avec un produit net bancaire qui a dépassé les 23,5 milliards de dirhams (+ 4,9%), un résultat d'exploitation en hausse de 7,3% et un RNPG en amélioration de 1,9%. La rentabilité financière s'est maintenue à des niveaux élevés, avec un RoE de 14,8% et un RoA de 1,3%. Le groupe affiche des fonds propres consolidés de 53,9 milliards de dirhams.

En conférence de presse, deux principaux sujets attendaient le management : le programme Intelak et la nouvelle organisation dévoilée parallèlement aux résultats 2019.

Mohamed El Kettani s'est voulu pédagogue en expliquant le fonctionnement du programme Intelak, doté d'un fonds d'appui de 8 milliards de dirhams et incluant des crédits à taux historiquement bas de 2% (1,75% pour le monde rural), sans frais de dossiers et sans garanties personnelles.

Selon lui, le secteur bancaire «n'a pas raisonné équilibre», laissant entendre que le produit n'est pas rentable, les banques étant dans une logique de solidarité.

Il en a profité pour officialiser l'objectif du Groupe pour 2020 : consacrer 30 Mds de DH aux TPME. Jamais le groupe ne s'est engagé sur un tel montant annuel depuis qu'il rend publics ses objectifs en matière d'accompagnement de cette catégorie d'entreprise. 150 mille crédits ont été distribués à cette population d'entreprises et entrepreneurs depuis 2014. Mais en 2020, le groupe veut monter en cadence et produire 55.000 dossiers en 12 mois.

En valeur, 20 Mds de dirhams seront réservés aux PME et 10 Mds aux TPE.  Et El Kettani d'insister sur le fait qu'il est beaucoup plus regardant sur le nombre de crédits distribués que sur les montants. «En tant que PDG du Groupe Attijariwafa bank, c'est cet indicateur (nombre de crédits, ndlr) que je pilote», lance-t-il en commentant les premières parts de marché qui ont fuité sur les réseaux sociaux. 

 

Nouvelle organisation

Le top management était également attendu sur la nouvelle organisation dévoilée parallèlement aux résultats du groupe. Sur proposition du Comité de gouvernance, nominations et rémunérations groupe, la nouvelle «macro-organisation» de la banque émane, selon le PDG, d'une «étude critique des réalisations» et ne constitue pas de rupture avec le passé.

Il s'agit, selon lui, de répondre à deux défis : continuer à renforcer les fondamentaux du groupe et affiner la gouvernance opérationnelle. Concrètement, la nouvelle macro-organisation est structurée autour de trois pôles métiers, un pôle Gestion globale des risques Groupe et un pôle Fonctions supports, alors que les fonctions «Finances Groupe» et «Stratégie et Développement» sont désormais rattachées au président- Directeur général.

Cette refonte a pour but de préparer le nouveau cap, notamment le nouveau plan stratégique qui remplacera «Energies 2020» arrivant à échéance cette année, développer l'international ainsi que le capital humain.

Cette réorganisation, opérationnelle dès cette semaine, devra soutenir la croissance du groupe sur ses trois métiers principaux : la banque de détail au Maroc et en Europe, l'international (qui représente le tiers des revenus du groupe) et le Corporate Banking.

 

Internationalisation des filiales

Ismail Douiri s'est vu confier la lourde tâche de conduire la nouvelle stratégie du groupe à l'international. Le Directeur général délégué chapeaute désormais les activités à l'international et les filiales. Et si ces deux branches dépendent de lui, c'est que le Groupe a une idée derrière la tête. Il veut reproduire le modèle de la banque sur les filiales, en exportant de la même manière que pour l'expérience bancaire les autres métiers.

Ismail Douiri, qui a piloté l'implantation du Groupe en Egypte, l'une des plus grandes acquisitions de l'histoire d'Attijariwafa bank, doit maintenant s'attaquer à la stratégie des filiales spécialisées sur le continent. ◆

 

Première consolidation de Bank Assafa
Le Groupe a procédé en 2019 à la première consolidation de Bank Assafa. La filiale participative du groupe affiche des financements Mourabaha de 1 milliard de DH durant l’exercice clos le 31 décembre 2019, avec une part de marché de 40%. En termes de réseau, le nombre d'agences se chiffre à 37. Le Groupe dit, par ailleurs, consolider sa position de leader sur ce marché.
Banque Attijariwafa Bank Résultats financiers Finance Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX