Bourse & Finances

Tous les articles

Compagnies cotées : résilience, malgré un contexte tendu

Compagnies cotées : résilience, malgré un contexte tendu

Les compagnies cotées affichent un résultat technique stable et des bénéfices en hausse de 6% en 2022.

 

Par A. Hlimi

Inflation des coûts qui impacte les sinistres, baisse du pouvoir d’achat, sécheresse et méforme des marchés financiers ont lourdement pesé sur le secteur en 2022, limitant les opportunités de croissance. Mais au final, plus de peur que de mal : les compagnies d’assurances ont eu une deuxième fois depuis la pandémie, l’occasion de prouver leur résilience et leur capacité à générer de la croissance dans l’adversité.

Sur un plan global, le résultat technique des compagnies est ressorti stable à 2 Mds de dirhams en 2022, intégrant un recul de -0,6% pour les assurances cotées en raison de la baisse de cet indicateur pour Sanlam Maroc de plus de 20,4%. «Cette situation s’explique par la mauvaise tenue du résultat financier de l’opérateur dans un contexte défavorable des marchés financiers, combinée à une augmentation des coûts de réparation automobile en raison de l’inflation», commente BMCE Capital.

A noter que ce repli a toutefois été compensé partiellement par l’amélioration de +10,9% du résultat technique d’AtlantaSanad, reflétant une politique de souscription basée sur une gestion rigoureuse de son portefeuille et de son développement. Concernant les bénéfices, la capacité bénéficiaire du secteur (y compris les courtiers cotés) s’apprécie de 5,8% à 1,5 milliard de dirhams, grâce notamment à la croissance à deux chiffres (+13,2%) du résultat net de Wafa Assurance, suite à l’amélioration des indicateurs techniques et du financier récurrent. La hausse des bénéfices du secteur est également tirée par Sanlam Maroc. Pour sa part, AtlantaSanad affiche un résultat en léger recul de -0,7% à 414 MDH.

Mais loin d’être normatif. Car, selon BMCE Capital Global Reseach, il est impacté par le contrôle fiscal post-fusion dénoué en 2022 (impact négatif de 90 MDH sur les comptes). Retraité de cet élément exceptionnel, le RNPG d’AtlantaSanad s’améliore de +20,9%. De manière globale, hors impact du contrôle fiscal, la capacité bénéficiaire du secteur assurances/courtage progresse de +12,1% en 2022. En termes de primes, les compagnies cotées, à l’image du secteur, affichent une année record avec 22,2 Mds de dirhams de chiffre d’affaires. Un niveau historique, en progression de 8,4% par rapport à 2021. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 29 Juin 2024

Secteur des assurances: les défis d'un secteur en pleine mutation

Vendredi 28 Juin 2024

Le Conseil de la concurrence valide l'acquisition de Société Générale Maroc et La Marocaine Vie par MHE

Jeudi 13 Juin 2024

Généralisation de l'AMO: onde de choc chez les assureurs et courtiers

Mardi 11 Juin 2024

Assurances : les primes émises atteignent 17,24 milliards de DH au premier trimestre de 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux