Soutien des start-up au Maghreb: l’IFC lance un nouveau programme

Soutien des start-up au Maghreb: l’IFC lance un nouveau programme

La nouvelle initiative vise à aider les start-up implantées en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie à croître et à se développer à travers l’Afrique du Nord.

 

Par M. Diao

 

La pandémie a montré que les start-up, grâce à leur agilité et leur grande propension à innover, peuvent également constituer un pilier de la résilience des Etats. A cette donne s’ajoute le grand engouement des jeunes pour cette forme d’entreprise appelée à grandir rapidement. C’est en cela que le nouveau programme d’assistance technique, lancé par la Société financière internationale (IFC), membre du groupe de la Banque mondiale, revêt une grande importance.

La nouvelle initiative vise à aider les start-up implantées en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie à croître et à se développer à travers l’Afrique du Nord. Cette démarche est favorable à la création d’emplois et d’opportunités pour les jeunes de la région.

C’est un truisme de rappeler que le chômage de masse des jeunes au Maghreb constitue un véritable fléau qui peut avoir des conséquences sociopolitiques dramatiques. D’où la nécessité pour les pouvoirs publics de cette région ainsi que les institutions internationales d’œuvrer davantage pour le foisonnement des programmes allant dans le sens de la promotion de l’entrepreneuriat. L’un des principaux atouts de Start Maghreb est que le programme rassemble les principaux acteurs de l’écosystème des start-up à l’échelle régionale.

A ce titre, il y a lieu de citer les incubateurs, les accélérateurs, les investisseurs, les institutions publiques et  les bailleurs de fonds. Le nouveau programme est de nature à susciter le partage des connaissance s ainsi que l’identification des points de blocage. Et ce, dans l’optique de trouver des solutions favorables au développement de jeunes entreprises.

L’autre facette à mettre en exergue est que l’initiative s’appuie sur une série de  dialogues publicprivé, tout en mettant en œuvre des programmes ciblés pour répondre aux besoins des start-up du Maghreb. Notons enfin que Start Maghreb peut aussi jouer le rôle de passerelle entre les différentes startup de la région, lesquelles ont besoin de travailler ensemble pour aller de l’avant et contribuer ainsi à l’essor du Maghreb. 

Paroles de pro: Xavier Reille, directeur d’IFC pour le Maghreb
Les jeunes du Maghreb sont parmi les plus innovants au monde. Ils l’ont démontré en créant de nombreuses start-up qui répondent aux besoins de leurs communautés. Notre nouveau programme va permettre de renforcer le développement des start-up à travers la région et de stimuler la coopération régionale et la création d’emplois. Les entrepreneurs et les start-up occupent une place importante dans l’économie du Maghreb : ils contribuent à l’innovation, à la création d’emplois et à la croissance. Mais l’écosystème dans lequel ils évoluent n’est pas assez développé et les start-up font face à un certain nombre de difficultés, que ce soit pour trouver des marchés, lancer de nouveaux produits ou pour accéder au financement. Ce programme vise à faciliter une plus grande intégration régionale pour les start-up. Il permettra de développer de nouveaux partenariats avec des bailleurs de fonds et créer des synergies pour promouvoir l’écosystème des start-up à travers le Maghreb.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 04 Decembre 2022

Donner du sens à son job, c’est apprendre à l’aimer

Dimanche 04 Decembre 2022

Chambre des conseillers: trois séances plénières lundi pour l'examen et le vote du PLF 2023

Dimanche 04 Decembre 2022

Marchands ambulants: pourquoi il faut une nouvelle approche

Dimanche 04 Decembre 2022

Chambre des conseillers: Adoption en commission de la première partie du PLF 2023

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux