Plateforme Oum Rabii: un outil au chevet des futurs entrepreneurs

Plateforme Oum Rabii: un outil au chevet des futurs entrepreneurs

Depuis sa création en 2020, la plateforme Oum Rabii a attiré plus de 1.200 jeunes, qui ont été orientés vers les trois axes du programme de la phase 3 de l'INDH.

 

Par M. Boukahri

Pour assurer la réussite des projets de développe - ment, la plateforme Oum Rabii relevant de la préfecture d’arrondissements Hay Hassani offre aux jeunes des formations et un accompagnement orienté vers trois axes : l’employabilité, l’entrepreneuriat et l’économie sociale et solidaire.

Cet espace, qui s'étend sur une superficie de 2.000 m2 répartis sur quatre niveaux, ne cesse d’attirer les jeunes qui souhaitent bénéficier de soutien afin de monter leurs propres projets. Et ce, grâce à un budget annuel de 9.000.000 DH consacré au financement des trois axes dudit programme. En effet, la plateforme offre un espace de travail moderne pouvant accueillir entre 300 et 400 jeunes entrepreneurs. De plus, ils bénéficient de l’accompagnement de chefs d’entreprises, d’experts et de formateurs en vue de leur assurer une meilleure orientation tout au long du processus de création de leurs entreprises ou de recherche d’un emploi.

Cette plateforme a été mise sur pied en exécution des hautes orientations royales visant à intégrer les jeunes dans le système économique du pays. Elle fait suite aux conventions conclues par l’INDH avec l’Association «Rasm’art», la fondation «Moubadara pour les jeunes et l’Entreprenariat» et le centre d’incubation et de recherche action en économie sociale et solidaire. Hafsa Raihani, chargée de projet axe d’appui à l’économie sociale et solidaire, et au projet générateur de revenu, affirme que le centre d’insertion et de recherche action en économie sociale et solidaire, cible les jeunes entre 18 et 45 ans.

Ces derniers doivent avoir des projets générateurs de revenu dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, tels que les coopératives, les groupements d'intérêt économique (GIE), les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes entreprises (PME) entre autres. Elle a, dans ce sens, souligné que l’objectif premier est le soutien des projets qui créent de la valeur ajoutée ainsi que l'insertion socioéconomique des jeunes. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 19 Mai 2024

Accompagnement des startups: «Nous combinons l’expertise d’Impact Lab et les outils de financement de Tamwilcom»

Dimanche 19 Mai 2024

Numérisation de la santé : «Notre ADN est basé sur l'innovation»

Dimanche 19 Mai 2024

Deepleaf: une innovation au service des agriculteurs

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux