Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Le binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui porté à la tête de l'APEBI

Le binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui porté à la tête de l'APEBI
Jeudi 16 Janvier 2020 - Par Finances News

 Le binôme Amine Zarouk et Mehdi Alaoui à été élu, mercredi à Casablanca, à la tête de la Fédération marocaine des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring (APEBI).

Amine Zarouk a été porté à la présidence de l'APEBI et Mehdi Alaoui à la vice-présidence en recueillant 224 voix contre 174 pour le binôme Youssef El Alaoui et Abdellatif Tarhine.

Avec un programme baptisé "Au service du progrès" et qui s'articule autour de 5 axes, le binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui compte satisfaire les besoins des membres en termes de business, tout en généralisant l'accès des adhérents aux marchés et aux opportunités d'affaires.

A cette occasion, M. Zarouk s'est dit "honoré et très ravi" de la confiance placée en lui et en M. Alaoui par les différents membres de l'APEBI, félicitant par la même sa prédécesseure Saloua Karkri Belkeziz, qui a mené son mandat à la tête de la Fédération avec "efficacité et clairvoyance" au cours des quatre dernières années.

M. Zarouk, a relevé que le binôme compte lancer dès les premiers mois une caravane qui ira à la rencontre des différents secteurs d'activités, PME des régions et territoires, notant que la CGEM, pour plus de synergies, sera mise à contribution, à travers notamment ses différentes fédérations sectorielles ainsi que ses antennes régionales.

La pénurie de données et d'analyses sur le secteur a-t-il poursuivi, sera également au centre des préoccupations de l'APEBI, d'où l'urgence de mettre en place un observatoire permanent des TIC pour analyser la data, faire de la veille et anticiper, notamment en matière d'investissement.

Pour sa part, M. Alaoui a souligné que le binôme dispose d'un programme innovant et pragmatique visant à faire évoluer le secteur de l'économie numérique au Maroc.

Après avoir mis en exergue l'importance du volet formation et employabilité, M. Alaoui a pointé du doigt la pénurie importante des ressources IT au Maroc, notant que le binôme compte assurer des formations accélérées pour la reconversion de profils ainsi qu'un développement rapide du capital humain via un institut PPP de formation aux NTIC, lequel sera baptisé "Skills4All".

 

 

Avec MAP

Economie Actualité Économique Actualité Entreprises Entreprise

Partage RÉSEAUX SOCIAUX