Fintech: un nouveau rapprochement salutaire

Fintech: un nouveau rapprochement salutaire

La Banque centrale accompagnera CDG Invest et les Fintech sélectionnées relevant du programme 212 Founders, notamment sur les aspects réglementaires.

 

Par M. Diao

Le Maroc, qui a fait d’énormes pro grès en matière de développe ment écono mique et social au cours des dernières années, doit également parachever son vaste chantier d’inclusion financière. Les multiples objectifs économiques et sociaux consignés dans le rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) ne pourront être atteints sans l’inclusion financière d’une large frange de la population et des TPE.

En cela, la signature par Bank Al-Maghrib et CDG Invest (branche investissement du Groupe CDG) d’une convention de partenariat visant le développement des Fintech au Maroc est salutaire. Concrètement, le nouveau partenariat a trait à la coopération en matière de création et de lancement des Fintech sou tenues par le programme 212 Founders. Pour rappel, le programme d’accompa gnement a été mis en place en 2019 par CDG Invest. Et ce, afin d’épauler et de financer des entrepreneurs porteurs de projets de créa tion de start-up à caractère innovant.

Dans le détail, la Banque centrale accompagnera CDG Invest et les Fintech sélectionnées, notamment sur les aspects réglementaires des projets relevant du programme précité. Mieux encore, Bank Al-Maghrib assistera CDG Invest sur les moda lités de contractualisation entre les Fintech accom pagnées et les banques partenaires. Ce rapprochement arrive à point nommé, au moment où plusieurs experts nationaux appellent à l’élaboration d’un cadre réglementaire propice au foisonnement des Fintech marocaines.

Yacine Faqir, consultant pour les Fintech/start-up dési reuses de se déve lopper au Maroc et sur le continent afri cain, a déclaré sur les colonnes de FNH : Le rapprochement entre BAM et CDG Invest arrive à point nommé. «Dans les géographies au climat bancaire favorable, les Fintech ont pu s’imposer très rapidement. Dans les autres où le contexte réglementaire fait barrage, elles ont beaucoup plus de mal à voir le jour et le Maroc en fait partie». Notons au final que dans le cadre du partenariat avec BAM, CDG Invest proposera aux entrepreneurs un accompagnement technique, stratégique et opérationnel ainsi que du mentorat. L’objectif étant d’aider les entrepreneurs à concevoir et déployer une première version de leur produit et en valider l’usage sur le terrain.

 

BAM et CDG Invest coordonneront leurs initiatives
En vertu de la conven tion signée par Abdellatif Zaghnoun, Directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion et président du Conseil d’administra tion de CDG Invest, et Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, CDG Invest investira financièrement dans les start-up accompagnées, porteuses de projets Fintech. L’accord pré voit également que les deux institutions coor donnent leurs initiatives portant sur le dévelop pement de l’écosys tème des Fintech. La convention porte aussi sur l’échange d’informa tions, d’expériences et de bonnes pratiques. L’enjeu est de taille, surtout si l’on sait que l’écosystème Fintech au Maroc est appelé dans les prochaines années à être attractif pour les capitaux étran gers et l’apparition d’acteurs majeurs nationaux.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

Dimanche 16 Juin 2024

Peines alternatives : «L'amende journalière doit être pensée de façon à ce qu'elle ne favorise pas les criminels riches»

Samedi 15 Juin 2024

Carburants: très chers prix à la pompe

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux