Défaillances d’entreprises: ce que révèle la dernière étude d’Inforisk

Défaillances d’entreprises: ce que révèle la dernière étude d’Inforisk

Plus de 98,9% des entreprises défaillantes en 2020 sont des TPE dont l’âge moyen tourne autour de 4,9 ans.

6.612 défaillances d’entreprises ont été enregistrées l’année dernière.

 

Par M. Diao

 

Le rapport d’Inforisk portant sur les défaillances d’entreprises en 2020 était attendu avec impatience par la communauté intéressée par l’univers entrepreneurial. Le nouveau document d’Inforisk révèle que les défaillances d’entreprises en 2020 ont été impactées par la crise liée à la Covid-19, qui continue de pénaliser les sphères sanitaire et économique de la plupart des pays, dont le Maroc.

L’étude fait état d’une baisse des défaillances d’entreprises de l’ordre de 22% entre 2019 et 2020. Ce qui correspond à 6.612 défaillances d’entreprises enregistrées l’année dernière. Ce recul représente la plus forte baisse depuis qu’Inforisk mesure cet indicateur.

C’est dire le caractère exceptionnel de l’année 2020. Rappelons que le nombre de défaillances d’entreprises en 2019 par rapport à 2018 a cru de 5%. L’explication avancée au sujet de cette baisse historique dans un premier temps est d’ordre technique. Il s’agit de l’arrêt quasi continu de l’activité des tribunaux de commerce de mars à septembre 2020.

Et ce, à cause du confinement généralisé et des vacances judiciaires. A partir de septembre, la reprise a été plus ou moins normale pour l’activité judiciaire, néanmoins perturbée par l’évolution sanitaire. Tous ces facteurs seraient à l’origine de l’accroissement du stock des dossiers à traiter par les tribunaux de commerce. Le nombre de défaillances en 2020 serait corrélé aux phases de la Covid-19 (confinement total, allégement des mesures restrictives, etc.).

Dans le détail, plus de 98,9% des entreprises défaillantes en 2020 sont des TPE dont l’âge moyen tourne autour de 4,9 ans. L’axe Casablanca-Tanger est impliqué dans 47% des défaillances. Parmi les secteurs les plus représentés dans les entreprises ayant fait faillite, il y a le commerce (34%), suivi de la branche immobilière avec 22%.

 

Paroles de pro: Amine Diouri, directeur Etudes et Communication chez Inforisk
 «L’une des questions récurrentes suscitées par la dernière étude d’Inforisk est la suivante : quand est-ce que les entreprises marocaines reprendront une vie normale ? Je pense qu’il y a un manque   de visibilité par rapport au retour à la normalité de l’activité des entreprises marocaines. Tout dépendra du rythme des opérations de vaccination de la population afin de vaincre la pandémie qui   continue de sévir dans les pays développés malgré les campagnes de vaccination. Ceci dit, les doses de vaccins attisent la convoitise des Etats. Il est assez paradoxal de constater que le nombre des   cas de contamination à la Covid-19 baisse au Maroc, sachant que le plus grand nombre de la population n’est pas encore vacciné. Toujours est-il qu’au regard de l’évolution des choses, le retour à   une situation normale ne peut pas s’opérer avant le 3ème ou 4ème trimestre 2021. Pour l’année en cours, il n’est pas exagéré de tabler sur une hausse des défaillances d’entreprises de l’ordre de 25%. Et ce, en raison de l’effet rattrapage expliqué dans l’étude et une activité économique qui risque d’être encore fébrile». 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 04 Decembre 2021

Prix «Start Your Project»: consécration de l’entrepreneuriat féminin

Vendredi 03 Decembre 2021

Branding: «Il faut porter haut et fort le label marocain»

Vendredi 03 Decembre 2021

Marathon des sables : Sofac rend hommage au champion Aziz Yachou

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux