Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Avec Dyalna, le consommateur marocain prend le pouvoir

Dyalna : Quand le consommateur marocain prend le pouvoir
Dimanche 27 Octobre 2019 - Par Finances News

Avec Dyalna, le consommateur marocain a finalement le pouvoir de controler

Lancé avec succès en France, «la marque du consommateur» fait son entrée au Maroc sous le nom de «Dyalna».

Le principe est à la fois simple et totalement innovant : il consiste à inviter les consommateurs à réaliser collectivement le cahier des charges de fabrication d’un produit, à le produire selon les normes définies et à le commercialiser au juste prix, tout en rémunérant correctement tous les opérateurs de la chaine de valeurs.

Cette initiative citoyenne qui donne au consommateur marocain le pouvoir sur sa consommation, fait écho à l’incroyable succès rencontré en France par le concept «C’est qui le patron ?!» (voir encadré).

Au Maroc, les consommateurs marocains veulent eux aussi devenir acteurs de leur consommation et répondent favorablement à l’initiative citoyenne DYALNA qui compte aujourd’hui de nombreux adhérents. Une structure associative des Consom’Acteurs est en cours de création, explique Nawal Slamti, experte en marketing et fondatrice de «Dyalna».

 

Dyalna : Traçabilité

En créant eux-mêmes leurs produits, les consommateurs arrivent à en contrôler les caractéristiques, l’origine, la valeur et la commercialisation. Ils obtiennent ainsi, des produits de qualité bons et sains bénéficiant d’une traçabilité totale.

Dans cette démarche, les acteurs sont les mêmes avec des rôles complémentaires. Le rôle de l’organisation : la «Marque du Consommateur» est de garantir une sincérité et une authenticité dans les échanges. Le rapport de force n’a plus sa place, explique-t-on.

«C’est une démarche qui nous implique, nous les consommateurs, mais aussi nos partenaires qui devront respecter les mêmes valeurs que nous, à savoir les valeurs de qualité, transparence, responsabilité et équité», insiste Nawal Slamti, directrice de la marque «Dyalna».

La traçabilité totale sur la fabrication et la composition des produits est assurée par des bureaux de contrôle indépendants, mais aussi par la communauté «Dyalna», ce qui garantie la constance et la durabilité de la qualité produit.

 

Dyalna : Echos favorables

Il semble que cette initiative séduit de plus en plus de marocains. Les visites sur le site www.markatelmoustahlik.ma sont nombreuses et de plus en plus de votes des 3 tops produits ont été comptabilisés, indique-t-on.

A ce titre, les produits les plus votés aujourd’hui sont : le lait, l’huile d’olive, le fromage portion, le beurre, le thé, les œufs et la farine.

Pour l’équipe Dyalna, la priorité est d’abord de trouver un écho favorable à cette initiative responsable et de rassembler le plus grand nombre d’adeptes autour de cette initiative citoyenne.

Pour que le système fonctionne, il est nécessaire de l’étendre à l’industrie et la distribution. Cette aventure avant tout est faite de convictions fortes, car sortir du cadre habituel n’est pas chose aisée. Il est pour cela primordial, en rencontrant les partenaires potentiels, d’évaluer leur capacité à adhérer à l’état d’esprit« Dyalna».

 


Encadré :  «C’est qui le patron ?!», une formule qui marche

En France, le concept lancé fin 2016 par Nicolas Chabanne, est une véritable success-story. Il a été initié en réponse à la crise du lait et la volonté des consommateurs de soutenir les producteurs tout en s’assurant de la production d’un lait bon et sain. La communauté des Consom’Acteurs compte désormais plus de 8.000 membres. 11 millions de personnes achètent les produits auprès de plus de 12.000 magasins distributeurs. Aujourd’hui en France, plus de 300 familles sont engagées dans la démarche et ont produit plus de 130 millions de litres de lait.

Le lait « C’est qui le Patron » représente presque 3% du marché du lait demi-écrémé en à peine plus de deux ans. La marque compte désormais plus de 20 références de produits tous créés par des consommateurs.

 

Actualités Marocaines Actualité Entreprises

Partage RÉSEAUX SOCIAUX