Activité monétique: une croissance ininterrompue !

Activité monétique: une croissance ininterrompue !

Le volume de transactions mensuel est en hausse de 16,3% à 4,6 milliards de dirhams à fin septembre.

Le secteur du paiement en ligne a maintenu sa trajectoire de croissance, avec une augmentation de 23,4% du nombre d'opérations et de 23,6% du montant total.

 

Par Y. Seddik

Le secteur du paiement va bien et les chiffres le prouvent. Rachid Saihi, Directeur général du Centre monétique interbancaire (CMI), a profité de de la 8ème édition du Digital Payment Africa Forum, tenu récemment à Casablanca, pour rappeler que la monétique continue de connaitre des trimestres de forte croissance. Selon lui, à fin septembre, le Maroc comptait 2,5 millions de cartes actives en moyenne par mois. Un chiffre en croissance de 15,7% par rapport à l’an dernier. Le volume de transactions mensuel est en hausse de 16,3% à 4,6 milliards de dirhams pour 13 millions de transactions par mois (+20%).

Pour Rachid Saihi, «si les chiffres sont globalement positifs, il n’en demeure pas moins que la monétique au Maroc devrait connaitre une plus forte croissance de par la démographie et l’arrivée de nouveaux consommateurs digitaux natifs qui seront plus enclins à utiliser ces moyens de paiement». Au cours des neuf premiers mois de 2023, l'activité monétique globale au Maroc a connu une reprise significative, marquée par une augmentation substantielle du volume total d'opérations par rapport à la même période en 2022. Les chiffres indiquent une croissance de 16,5% du nombre d'opérations et de 17,3% du montant global. Cette croissance est attribuée en grande partie à la forte reprise de l'activité liée aux cartes bancaires étrangères.

Le nombre total de cartes bancaires émises par des émetteurs marocains en circulation a atteint 20,0 millions, dont près de 15,9 millions sont équipées de la fonction sans contact, une tendance en augmentation. L'activité des cartes bancaires domestiques au Maroc a également progressé, avec une hausse de 15,1% en nombre d'opérations et de 15,3% en montant total. Une analyse plus approfondie révèle que l'activité de paiement a surpassé celle des retraits, avec une augmentation notable de 20,3% en nombre d'opérations et de 16,3% en montant total. En revanche, l'activité de retrait a également connu une croissance, enregistrant une augmentation de 13,3% en nombre d'opérations et de 15,2% en montant total au cours des neuf premiers mois de 2023 par rapport à la même période en 2022.

L'activité des cartes étrangères a été particulièrement dynamique, avec une progression de 47,2% en nombre d'opérations et de 46,2% en montant total par rapport à la même période en 2022. De plus, l'activité des cartes marocaines à l'étranger a également enregistré une croissance notable, avec une augmentation de 29,1% en nombre d'opérations et une hausse significative de 45,5% en montant total. Le secteur du paiement en ligne a maintenu sa trajectoire de croissance, avec une augmentation de 23,4% du nombre d'opérations et de 23,6% du montant total au cours des neuf premiers mois de 2023 par rapport à la même période en 2022.

L'adoption croissante du paiement sans contact mérite d'être soulignée, avec un taux de transactions sans contact passant de 51,0% en nombre et 28,5% en montant au cours des neuf premiers mois de 2022 à 55,9% en nombre et 29,9% en montant pour la même période en 2023. Cette tendance reflète la préférence croissante des consommateurs pour cette méthode de paiement plus rapide et pratique.

Au final, l'activité monétique au Maroc en 2023 se caractérise par une croissance soutenue à travers divers segments, notamment les cartes domestiques, les cartes étrangères, les transactions en ligne, et l'adoption du paiement sans contact. Cette tendance témoigne d'un environnement de paiements en évolution et d'une adaptation aux nouvelles technologies dans le secteur financier du pays.

3 questions à Rachid Saihi, DG du CMI

Finances News Hebdo : Quelle lecture faites-vous des performances du secteur ?

Rachid Saihi : Il y a 20 millions de cartes bancaires qui circulent, avec 2,5 millions de cartes utilisées par mois, soit un taux d’utilisation de 12,5%. Ces chiffres sont certes en croissance, mais nous souhaitons que le taux d’utilisation augmente encore plus. Ce serait la vraie traduction de l’utilisation des moyens de paiement par les Marocains. C’est un défi pour le CMI. Mais également pour l’ensemble de l’écosystème composé aussi des banques et des commerçants partenaires.

F.N.H. : Quels sont vos chantiers actuels ?

R. S. : Nous en avons plusieurs, mais le principal est celui du Soft POS (Software Point of Sale). C’est un chantier qui sera visible dans quelques mois et qui nous permettra d’élargir les usages. Nous pensons en effet qu’une bonne infrastructure de paiement passe par trois éléments : la confiance, la profondeur d’accès pour atteindre des commerçants partout au Maroc et, troisièmement, la richesse des fonctionnalités. Le POS sera mis en place dans cette optique.

F.N.H. : A plus long terme, quelles sont vos priorités stratégiques ?

R. S. : La priorité absolue du CMI est de garantir des services de très haute disponibilité. Ensuite, vient l’excellence opérationnelle et l’innovation. Nous nous devons de fournir des services de qualité et une expérience client unique. L’innovation est d’abord en interne, avec la transformation digitale du CMI, et en externe, avec la mise en place d’offres innovantes, notamment ApplePay, BNPL, SOftPos, A2A, etc.

NDLR : Le SoftPOS est une solution qui permet au commerçant d'utiliser son smartphone pour accepter les paiements de ses clients. Il a vocation à compléter les offres de terminaux de paiement. Ainsi, plus besoin de terminaux de paiement pour valider les cartes. Cela peut être utilisé par exemple par les taxis.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 24 Mai 2024

Le Morocco Gaming Expo 2024 ouvre ses portes à Rabat

Vendredi 24 Mai 2024

Chômage en milieu rural : une tendance alarmante

Vendredi 24 Mai 2024

Épargne réglementée : une rémunération en baisse, mais un taux réel enfin positif

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux