Accompagnement des porteurs de projets: les régions de mieux en mieux loties

Accompagnement des porteurs de projets: les régions de mieux en mieux loties

Ces dernières années ont été marquées par les efforts de bon nombre d’incubateurs allant dans le sens de l’élargissement de leur maillage territorial.

Tamwilcom a lancé dans la région pilote Tanger-Tétouan-Al Hoceima la plateforme «Fin-Créa».

 

Par M. Diao

L’ accompagnement des porteurs de projets, des start-up et des TPME n’est pas chose aisée. Leurs besoins se caractérisent par la diversité (financement, formation, mise en réseau, accès au marché, etc.). Au Maroc, les entreprises sont surreprésentées sur l’axe CasablancaKénitra qui constitue le pilier du tissu économique. Auparavant, les autres régions du Maroc pâtissaient d’un manque criard d’écosystèmes spécialisés dans l’accompagnement de bout en bout des porteurs de projets.

Ce handicap est en passe d’être surmonté, puisque ces dernières années ont été marquées par les efforts de bon nombre d’incubateurs allant dans le sens de l’élargissement de leur maillage territorial.

A ce titre, Réseau Entreprendre Maroc et le Cluster solaire sont des exemples édifiants. Il existe également un foisonnement de programmes d’accompagnement des TPE, des start-up et des porteurs de projets au niveau régional. A titre illustratif, le programme Orange Corners Morocco, porté par l’ambassade des Pays-Bas au Maroc, dans lequel est impliqué l’incubateur Bidaya, a une forte empreinte régionale. Le programme, qui a pris la forme d’une caravane, fera escale dans quatre régions du Maroc lors de quatre éditions.

L’objectif étant de permettre aux jeunes porteurs de projets, originaires des régions, d’avoir l’occasion de bénéficier d’un programme intégral de formation et d’accompagnement en entrepreneuriat durant 6 mois. Au-delà de ce rappel, notons la récente initiative salutaire de Tamwilcom qui a lancé, dans la région pilote TangerTétouan-Al Hoceima, la plateforme «Fin-Créa». 100% digital, l’outil de mise en relation des porteurs de projets avec les banques partenaires est gratuit et dédié aux TPE de moins d’un an, primo-accédants au financement bancaire et sollicitant un crédit d’investissement pouvant aller jusqu’à 2 MDH. Le périmètre de la plateforme sera élargi dans les semaines à venir à l’ensemble du territoire national. De plus, les Centres régionaux d’investissement (CRI) s’attèlent à promouvoir l’entrepreneuriat à l’échelle régionale. 

 

Paroles de pro : Farah Asmaa, cofondatrice de la start-up Moto pick-up
«Mon aventure entrepreneuriale est quelque part liée à ma personnalité. Je suis un électron libre. L’entrepreneuriat me permet de me challenger, de prendre des décisions et surtout d’avoir des expériences différentes. Tout cela est utile pour le développement du business. Moto pick-up est une start-up qui offre un service de déplacement via motocyclette. Avec l’innovation, nous comptons contribuer au développement d’un nouveau mode de transport au Maroc. C’est-à-dire la mobilité assurée par la motocyclette avec l’aide d’une application informatique. D’ici 2027, nous comptons mobiliser près de 160 chauffeurs avec un taux de couverture de 100% à l’échelle nationale. Notre projet a un impact social et environnemental avéré. Pour preuve, ce sont les chauffeurs au chômage qui sont ciblés. Ceux-ci ont ainsi la possibilité de devenir des auto-entrepreneurs. L’impact environnemental sera positif à terme puisque notre flotte intégrera des motocyclettes électriques. Le programme Orange Corners nous a aidés à mettre en place un business model, un premier prototypage et d’élargir notre réseau. Ce qui a contribué au développement de la start-up Moto pick-up».

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 27 Juin 2022

Caravane Orange Corners / Fès-Meknès: 15 start-up sélectionnées

Vendredi 24 Juin 2022

Conseil d’administration de l’Agence Maroc PME: une hausse importante des réalisations 2021

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux