TIC: «Nous avons l’ambition de continuer notre croissance…»

TIC: «Nous avons l’ambition de continuer notre croissance…»

En 2019, l’équipement des ménages marocains en ordinateurs est de 73% en milieu urbain et de 35% en milieu rural.

L’opération «Education digitale» dans laquelle est impliqué everis-NTT Data Maroc, est une action visant à rendre plus accessible l’enseignement de l’informatique.

Dans cet entretien, Fred Sabbah, directeur everis-NTT Data Maroc, livre également des pistes allant dans le sens de la réduction de la fracture numérique au Maroc.

 

Propos recueillis par M. Diao

 

Finances News Hebdo : Selon vous, existe-t-il un lien évident entre les disparités économiques et numériques ?

Fred Sabbah : La crise sanitaire a accéléré la transition mondiale vers une économie numérique et nombreuses sont les entreprises qui ont intégré leur processus, outils et business model pour les orienter vers la transformation digitale. La technologie s’est mise au service de tous les secteurs d’activité et son apport a été clé dans la santé et l’éducation. Les entreprises ont dû s’adapter à un nouveau mode de fonctionnement dans lequel le télétravail s’est érigé en une opportunité pour les secteurs qui ont pu l’intégrer comme le secteur des TIC. Les fermetures d’universités, écoles et autres centres de formation ont ouvert la voie à l’apprentissage en ligne dans la plus grande improvisation. Cependant, tout le monde ne dispose pas d’une connexion Internet, ni même de connaissances informatiques suffisantes. Les régions plus peuplées en milieu urbain disposent de plus grandes facilités d’accès à Internet, de moyens matériels et ont pu s’adapter davantage à la nouvelle situation que les régions rurales ou moins urbaines.

Les inégalités déjà présentes se sont accrues dans les régions dites ‘blanches’ avec un taux d’accès à Internet réduit. Selon une étude de l’ANRT (Agence nationale de règlementation des télécommunications), sur les équipements et usage des TIC, il ressort en 2019 qu’au Maroc - les données de 2020 ne sont pas encore disponibles - l’équipement des ménages en ordinateurs est de 73% en milieu urbain, mais de 35% en milieu rural. L’équipement en Internet a progressé et se trouve à 87% en milieu urbain et 66% en milieu rural. Si l’on regarde ces chiffres au niveau des établissements scolaires, il s’avère que le taux d’équipement dans le primaire est de 13%, 21% dans les collèges et 32% pour les lycées.

 

F.N.H. : Qu'est-ce qui est à l'origine de votre implication dans l'opération Education digitale ?

F. S. : Notre opération «Education digitale» lancée avec l’Entraide nationale est justement une action visant à rendre plus accessible l’enseignement de l’informatique et donner des opportunités à des centres de formation d’aider les jeunes, et spécialement ceux issus d’un milieu défavorisé dans leur processus d’intégration en évitant l’exclusion. Cette action de solidarité s’inscrit dans la volonté d’accompagner les jeunes dans leur formation dans la région du Nord, particulièrement touchée par le chômage des jeunes. Nous avons offert des ordinateurs à 4 établissements sociaux de la région de Tétouan, à la grande satisfaction de nos collaborateurs qui ont pu participer non seulement au niveau de la logistique, mais également en apportant des heures de formation qui seront réalisées afin de familiariser et former les élèves au secteur des TIC. Cette opération est une invitation ouverte pour les autres sociétés à rejoindre cette initiative sous l’égide de l’Entraide nationale et à offrir un meilleur avenir à nos talents.

 

F.N.H. : Quelles sont les pistes à investir afin de réduire la fracture numérique au Maroc ?

F. S. : A mon avis, plusieurs actions peuvent mener à une réduction de la fracture numérique, dont :

•  L’accélération du programme de régionalisation pour une égalité d’opportunités dans tout le Royaume;

• Le développement de l’approche STEM (Sciences, Technology, Engineering & Mathematics), qui est un nouveau modèle d’apprentissage pour développer les carrières scientifiques;

• Davantage de collaboration entre les universités/centres de formation et les entreprises, formation en alternance;

• L’investissement dans l’infrastructure de télécommunications pour disposer de connections à haut débit;

• La gratuité de l’accès à Internet pour les écoles/centres de formation ainsi que pour les étudiants.

 

F.N.H. : Enfin,  concrètement, comment contribuez-vous à Tétouan à faciliter l’accès à la formation et le développement des opportunités de travail dans le domaine des TIC au profit des jeunes ?

F. S. : Depuis notre installation en 2016 sur le parc de Tétouanshore, près de Cabo Negro, everis-NTT Data est devenu le premier employeur IT de la région Nord TTAH (TangerTétouan-Al Hoceima) et compte près de 250 collaborateurs. Nous sommes fiers d’avoir formé plus de 500 jeunes lauréats au sein de notre everis Academy lors de nos bootcamps rémunérés qui se déroulent sur 6 semaines. Nous collaborons également avec les universités, l’OFPTT et les écoles d’ingénierie de la région ainsi que les centres de formation professionnelle et les écoles privées. Nous avons par ailleurs réalisé des formations de recyclage de profils scientifiques (Mathématiques, physique, chimie, biologie) à l’informatique qui ont généré de nouveaux emplois au sein de notre société. Pour les années à venir, nous avons l’ambition de continuer notre croissance non seulement à Tétouan, mais aussi en élargissant notre présence dans le Royaume, en offrant plus de chances et d’opportunités d’employabilité, surtout que le Maroc regorge de talents dans le secteur des TIC. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 25 Fevrier 2024

Tourisme: avec «Go Siyaha», le Maroc veut attirer une nouvelle génération de touristes

Dimanche 25 Fevrier 2024

Valorisation des déchets : une alternative viable pour l'industrie marocaine

Samedi 24 Fevrier 2024

Logement: pourquoi il faut un cadre juridique pour le «pas-de-porte résidentiel»

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux