Stabilité financière : les six recommandations du FMI

Stabilité financière : les six recommandations du FMI

Pour le FMI, les Banques centrales doivent agir avec prudence et éviter de réduire trop rapidement leur taux directeur.

Les emprunteurs souverains doivent redoubler d'efforts pour gérer les risques liés à leur dette.

 

Par Y.S & A.H

Pour les experts du FMI, l'économie mondiale se trouve à un carrefour critique, où la stabilité financière et la maîtrise de l'inflation sont plus essentielles que jamais pour garantir une croissance économique durable. Dans ce contexte, ils ont formulé des recommandations clés pour guider les politiques monétaires et financières à travers le monde, à l’occasion de la présentation du rapport sur la stabilité financière dans le monde, mardi 10 octobre à Marrakech.

Gestion prudente de l'inflation

La lutte contre l'inflation demeure une priorité majeure pour les Banques centrales. Tant que l'inflation n'approche pas durablement de son niveau cible, ces dernières doivent maintenir leur détermination à la combattre. Toutefois, la politique monétaire doit être adaptée au rythme de la reprise économique et aux caractéristiques propres à chaque pays. La communication transparente des intentions des décideurs reste un élément essentiel pour renforcer la confiance des marchés et des investisseurs. Dans de nombreux pays émergents, des progrès notables ont été réalisés en matière de maîtrise de l'inflation. Mais pour le FMI, les Banques centrales doivent agir avec prudence et éviter de réduire trop rapidement leur taux directeur. Les politiques monétaires doivent s'inscrire dans une stratégie globale qui tient compte des risques découlant de l'instabilité des flux de capitaux, en particulier en période d'incertitude sur la politique monétaire mondiale et les marchés des changes.

Gestion responsable de la dette souveraine

Les emprunteurs souverains, qu'ils soient issus de pays émergents, pré-émergents ou à faible revenu, doivent redoubler d'efforts pour gérer les risques liés à leur dette. Le dialogue avec les créanciers et la coopération multilatérale sont essentiels pour maintenir la stabilité financière. L'utilisation du cadre commun du G20 pour les restructurations de dettes préventives doit être examinée et renforcée pour éviter des défauts coûteux et une exclusion prolongée des marchés.

Défis du secteur immobilier chinois

En Chine, des mesures énergiques sont nécessaires pour restaurer la confiance dans le secteur immobilier. La finalisation des projets immobiliers, la résolution rapide des promoteurs en difficulté et une réorientation du soutien budgétaire en faveur des ménages sont essentielles pour stimuler la croissance économique. La gestion de la dette des collectivités locales doit être une priorité pour garantir une viabilité à long terme.

Renforcement des normes bancaires internationales

L'existence d'un grand nombre de banques fragiles dans le système financier mondial souligne l'urgence de normes internationales harmonisées. Les autorités doivent veiller à ce que les banques, quelle que soit leur taille, respectent les ratios de fonds propres et de liquidité pour maintenir la stabilité financière. Des plans de résolution bancaire et la capacité à les mettre en œuvre rapidement sont essentiels pour faire face aux difficultés bancaires.

Tests de résistance rigoureux

Les tests de résistance sont nécessaires pour évaluer les impacts potentiels sur les bilans des ménages et des établissements financiers en cas d'instabilité sur les marchés immobiliers résidentiels et commerciaux. Une vigilance accrue est requise pour surveiller les vulnérabilités du secteur de l'immobilier commercial et s'assurer que les provisions sont adéquates pour faire face aux pertes futures.

Politiques financières et climatiques

Les politiques financières jouent un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique. Il est nécessaire de mettre en place des mesures structurelles et des politiques pour favoriser les investissements privés dans les projets climatiques. L'amélioration de l'architecture d'information climatique et la transparence des marchés sont également essentielles pour attirer les investisseurs privés.

Le FMI, en tant qu'acteur mondial, joue un rôle central dans la mobilisation des financements pour l'action climatique, en particulier dans les pays à faible revenu. Rappelons que le Conseil d’administration du FMI a approuvé un financement de 1,3 milliard de dollars en faveur du Maroc au titre de la facilité pour la résilience et la durabilité. Au final, la stabilité financière reste un pilier essentiel de la croissance économique durable. Les recommandations du Fonds sont comme des conseils d’un bon père de famille. Elles nous rappellent aussi que jongler entre la stabilité financière et la croissance économique, équivaut à marcher sur un fil tendu au-dessus d'un précipice. On doit être prudent, mais pas trop, trouver l'équilibre parfait, tout en restant flexible.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 28 Mai 2024

MGE 2024 : immersion dans le premier salon de gaming au Maroc

Mardi 28 Mai 2024

Benali détaille l'avancement du projet de gazoduc Maroc-Nigéria

Mardi 28 Mai 2024

Enseignement supérieur: la BAD approuve un financement de 120 millions d'euros au Maroc

Lundi 27 Mai 2024

Le Crédit Agricole du Maroc et la BEI explorent les défis et opportunités économiques des risques climatiques pour le Maroc

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux