Sécurité hydrique: la Banque mondiale prête main forte au Royaume

Sécurité hydrique: la Banque mondiale prête main forte au Royaume

Le nouveau programme de la Banque mondiale servira à soutenir les efforts du gouvernement marocain pour améliorer la viabilité financière et l’efficacité de l’utilisation de l’eau.

 

Par M. A. O.

En vue de soutenir le gouvernement marocain dans le déploiement du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEPI, 2020-2027), le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, le 18 juillet courant, un appui financier d’une valeur de 350 millions de dollars. Le financement accordé au Royaume est structuré sous forme d’un programme axé sur les résultats du PNAEPI qui, depuis son lancement en 2020, ambitionne d’améliorer la sécurité de l’eau en accélérant les investissements en la matière. En effet, le programme de la Banque mondiale participera au financement d’un sousensemble d’activités comprises dans le PNAEPI, par le biais de trois piliers stratégiques.

Il s’agit tout d’abord du renforcement de la gouvernance du secteur de l’eau, de l’amélioration de la viabilité financière et de l’efficacité de l’utilisation de l’eau, et d’une meilleure intégration des ressources en eau non conventionnelles, détaille la banque. «Garantir l’accès aux ressources naturelles, notamment à l’eau, tout en les préservant, est essentiel pour construire un avenir durable au Maroc», relève Jesko Hentschel, directeur Pays pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale.

«Dans cette optique, ce nouveau programme vise à renforcer la sécurité de l’eau pour tous au Maroc et assure une aide pour l’actualisation et l’adoption du Plan national de l’eau (PNE) qui définit la vision du secteur sur 30 ans», poursuit-il. Concrètement, ce nouveau programme contribuera à renforcer la gouvernance du secteur de l’eau au Maroc, en protégeant les ressources en eaux souterraines, en améliorant la qualité et la disponibilité des informations relatives à l’eau, en soutenant la performance des agences des bassins hydrauliques, en développant les systèmes d’information et de données sur l’eau et, enfin, en imposant la publication de

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 13 Juillet 2024

Immobilier : l’État relance son offensive contre les bidonvilles

Samedi 13 Juillet 2024

Immobilier : des réalisations, mais aussi du retard à combler

Vendredi 12 Juillet 2024

Bâtiment et travaux publics : «L’injection de fonds publics permettra de lancer de nombreux projets structurants»

Vendredi 12 Juillet 2024

Charte d’investissement: une réforme stratégique pour une croissance durable

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux