Plateformes de démonstration agricole : Comment l’OCP booste les rendements

Comment l’OCP booste les rendements ? - Info Économique Maroc

 

Le nombre total de plateformes de démonstration des céréales et légumineuses installées est de 1.071, réparties dans 21 provinces.

L’exercice de comparaison montre que pour les céréales, les formules standards ont permis des gains de productivité estimés à 23% sur le plan national.

 

A.E

 

L’importance du secteur agricole au Maroc n’est plus à démontrer. Celui-ci contribue à hauteur de 15% au PIB national. Outre la dimension économique (valeur ajoutée, emplois, impacts sur les autres branches d’activité, etc.), les enjeux liés à la sécurité alimentaire confèrent à cette activité une dimension autrement plus importante. C’est dire la centralité des initiatives à l’instar du dispositif Al Moutmir, qui va dans le sens de l’amélioration de la productivité agricole, gage d’accroissement des revenus des fermiers et du renforcement de la sécurité alimentaire.

Rappelons d’emblée que ce programme itinérant mis en place par l’OCP comprend plusieurs composantes articulées de manière complémentaire. Il s’agit notamment d’une offre de formation continue des communautés paysannes sur les sujets leur permettant de prendre des décisions rationnelles et adaptées au contexte agro-économique local, régional et national.

Le programme fournit également à l’écosystème agricole une base de données numériques et accessible gratuitement, dans l’optique de la facilitation de la prise de décision.

Au-delà de ce rappel, l’une des composantes-clefs du dispositif Al Moutmir est le programme des plateformes de démonstration agricole, co-construit et réalisé par l’entité publique en partenariat avec l’écosystème agricole.

D’ailleurs, une rencontre d’envergure internationale a été organisée récemment dans la ville ocre par le groupe OCP sous le thème : «Les plateformes de démonstration, un levier de transfert de savoir scientifique vers les petits agriculteurs». Ce rendez-vous, dont l’intérêt se situe au niveau des témoignages des principaux concernés, notamment les fermiers, a été rehaussé par la participation de plusieurs experts internationaux qui ont partagé leurs expériences en matière d’augmentation du rendement agricole. Il était également question pour le top management de l’Office chérifien de dresser le bilan du programme des plateformes de démonstration agricole, lequel suscite un engouement ascensionnel auprès des «fellahs».

 

Des chiffres parlants

Les multiples témoignages des responsables d’associations d’agriculteurs sont en parfaite cohérence avec les chiffres révélés. En effet, les rendements grain des plateformes de démonstration ont été comparés aux parcelles témoins des agriculteurs. L’exercice de comparaison montre que pour les céréales, les formules standards ont permis des gains estimés à 23% sur le plan national. Pour leur part, les formules régionales soufrées ont permis une hausse des rendements de 48%.

A noter que les formules spécifiques ou sur-mesure telles que recommandées par les analyses du sol et fabriquées par le «Smart Blender» ont donné les meilleurs rendements sur tous les sites. La moyenne nationale des gains en grains a atteint 43% pour ce type de formules.

Rappelons que le Smart Blender permet, sur la base des analyses des sols et des rendements cibles, la production d’engrais adaptés à chaque culture et à chaque sol.

Pour ce qui est des légumineuses, les formules régionales standards ont permis un accroissement de 43% et les formules régionales soufrées une amélioration des rendements en grain de 93%.

Du côté de l’OCP, de plus en plus impliqué dans le renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique, à travers la mise en place d’engrais adaptés, l’on affirme que l’impact sur la productivité et la qualité des productions récoltées demeure important. En conséquence, ces performances ouvrent la voie à des modèles de développement agricoles innovants et à forte valeur ajoutée qui seront construits en partenariat avec l’ensemble de l’écosystème.

Notons enfin que les résultats du programme des plateformes de démonstration, mis à la disposition de l’ensemble des acteurs de l’écosystème, devraient permettre une meilleure préparation de la prochaine saison agricole. ◆

 


Encadré : 1.071 plateformes de démonstration des céréales et légumineuses

Le programme des plateformes de démonstration agricole déployé durant la campagne 2018-2019, afférent aux céréales et légumineuses, a concerné tous les étages bioclimatiques favorables à ce type de cultures. Le nombre total des plateformes de démonstration des céréales et légumineuses installées et suivies durant la première année de l’initiative Al Moutmir qui a profité à différentes catégories d’agriculteurs, est de 1.071 plateformes réparties dans 21 provinces. A cela s’ajoutent 460 autres parcelles agriculteurs témoins.

Il est également utile de préciser que trois grandes catégories de formules d’engrais de fond ont été appliquées au niveau des plateformes de démonstration. Il s’agit des formules régionales recommandées par la carte de fertilité, les formules régionales soufrées et celles personnalisées et spécifiques aux sites et aux cultures. La gestion intégrée des cultures, dite ICP (Integrated Crop Program) mise en place par l’OCP et telle qu’elle a été pratiquée sur le terrain, a permis l’utilisation efficiente de l’eau, des intrants agricoles et la conservation des ressources naturelles.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Juillet 2024

Campagne 2024/2025 : une saison agricole compliquée en perspective

Mardi 02 Juillet 2024

Exportations record de céréales russes vers le Maroc en 2024

Samedi 08 Juin 2024

Céréaliculture: des variétés plus résistantes face à la sécheresse

Dimanche 19 Mai 2024

Deepleaf: une innovation au service des agriculteurs

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux