Marchés publics: plus de 50 milliards de DH prévus pour le BTP

Marchés publics: plus de 50 milliards de DH prévus pour le BTP

Le ministère de l’Equipement et de l’Eau vient de publier son programme prévisionnel des marchés de BTP pour l’année en cours. Les détails.

 

Par A. Diouf

Le programme prévisionnel des marchés de BTP du ministère de l’Equipement et de l’Eau pour 2023 est rendu public. Cette année, les études et travaux prévus vont mobiliser un budget global de près de 50,4 milliards de DH (Mds de DH) réparti entre les différents organismes sous tutelle du département de Nizar Baraka, notamment Autoroutes du Maroc (ADM), l’Agence nationale des équipements publics (ANEP), l’Agence nationale des ports (ANP), la Direction des aménagements hydrauliques, (DAH) la Direction générale de la météorologie (DGM), la Direction des routes (DGR), la Direction des ports et du Domaine public maritime (DPDPM), l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE), les ports Nador West Med et Tanger Med. Plus de la moitié des dépenses seront générées par trois organismes, à savoir l’ANEP, la DGR et l’ONEE.

 

12,9 milliards de DH pour les équipements publics

Les équipements publics qui seront construits en 2023 vont nécessiter 12,9 Mds de DH, qui permettront de financer 23 études et 53 travaux. Les études vont par exemple porter sur les programmes de construction de bâtiments relevant des ministères de la Justice, de l’Economie et des Finances, de l’Education nationale, de la Santé et de la Protection sociale, de la Jeunesse et de la Culture, la construction des Cours régionales des comptes à Guelmim et Errachidia, la réhabilitation des mosquées, etc. Alors que les travaux porteront sur la construction de centres hospitaliers, de bâtiments administratifs, de campus universitaires, de centres culturels, de maisons de jeunes, du grand théâtre de Fès, etc.

Concernant la construction, l’aménagement, l’entretien et la maintenance des routes et des ouvrages d’art, qui sont donc gérés par la DGR, un budget de près de 11 milliards de DH est prévu pour une dizaine de travaux et quelques études. Celui-ci servira notamment à financer des études de programmes d’accompagnement qui capteront 270 millions de DH, alors que tout le reste sera consacré aux travaux. Parmi ces travaux, il y a l’aménagement et le dédoublement de routes sur 684 Km (4,3 Mds de DH), la construction de l’autoroute Guercif-Nador (2,1 Mds de DH), la construction, la reconstruction, l’élargissement, le renforcement et l’entretien de 1.034 Km de routes et neuf (9) ouvrages d’art (1,3 Md de DH), la réparation des dégâts de crue, la signalisation et les équipements de sécurité, les aménagements de sécurité, etc.

 

 

Plus de 9 milliards de DH pour l’assainissement liquide et l’eau potable

S’agissant des chantiers de l’ONEE, ils mobiliseront une enveloppe de plus de 9 Mds de DH, dont près de 300 millions de DH seront dédiés aux études : assistance technique, contrôle technique et travaux topographiques. Pour ce qui est des plus de 8,7 Mds de DH restants, ils seront destinés aux travaux d’assainissement liquide et d’eau potable. Derrière ces trois «majors», il y a l’ANP, suivie de près par la DAH et de loin par ADM, Tanger Med et Nador West Med. Les études, assistance technique, prestations techniques et de laboratoires ainsi que les travaux de l’ANP vont mobiliser plus de 5,5 Mds de DH. Par exemple, l’étude sur l’aménagement de l’ouvrage de raccordement de la voie maritime à la route de Zenata va mobiliser 120 millions de DH, les travaux d’aménagement du parking des poids lourds (72 millions de DH) et les travaux de confortement des quais du port de Larache (50,4 millions de DH).

Juste derrière, les études de connaissance et d’évaluation des ressources en eau souterraines et de surface, les études de protection contre les inondations, hydrologiques, topologiques, géophysiques, de collecte des eaux pluviales, de contrôle des travaux de construction des grands barrages ainsi que les travaux de construction et d’aménagement de stations hydrologiques, de forage, de lutte contre les inondations… relevant de la DAH mobiliseront une enveloppe de plus de 4,8 Mds de DH. La construction de 5 barrages (Grand barrage Boughmiss et 4 barrages moyens) coûtera 2,56 Mds de DH. Les travaux hydromécaniques et électromécaniques des barrages nécessiteront 852 millions de DH.

 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

Dimanche 26 Mai 2024

Conservation des sols : réglementer pour assurer la sécurité alimentaire au Maroc

Dimanche 26 Mai 2024

Fruits et légumes : pourquoi les prix de certains produits repartent à la hausse

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux