Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

«Le digital a permis à Sopriam de maintenir son activité à un niveau satisfaisant»

«Le digital a permis à Sopriam de maintenir son activité à un niveau satisfaisant»
Jeudi 03 Septembre 2020 - Par admin

Le marché n’a pas souffert de la limitation des importations, mais plutôt d’une baisse de la demande.

Après le déconfinement, les ventes ont dépassé les prévisions.

Entretien avec Khalid Kabbaj, Directeur général de Sopriam.

 

Propos recueillis par B. Zamani

 

Finances News Hebdo : L’état d’urgence sanitaire a entraîné plusieurs contraintes pour l’accueil des clients et la gestion des ressources humaines. Quelles sont les mesures prises à ce niveau par Sopriam ?

Khalid Kabbaj : Dès la déclaration de l'état d'urgence et soucieux de la santé de nos salariés, nous avons mis la majorité du personnel en télétravail. Au niveau de la force de vente, nous avons assuré une permanence réduite dans nos showrooms, avec l’adoption des mesures barrières et de sécurité.

Concernant le service après-vente, nous avons maintenu tous nos ateliers ouverts afin de pouvoir assurer un service de maintenance permanent pour nos clients et pour les équipes médicales mobilisées à travers tout le Royaume.

 

F.N.H. : Les autorités ont décidé de limiter les importations automobiles. Quel a été l’effet sur votre activité ?

Kh. K. : Cette crise sanitaire a eu pour conséquence immédiate une crise économique qui pouvait être plus lourde que ce que nous avons enregistré si le gouvernement et les instances administratives n'avaient pas pris certaines mesures d'urgence sous l'impulsion du Comité de veille mis en place par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu le protège.

Parmi ces mesures, il y avait celle de l’Administration des douanes visant à limiter les importations de voitures afin de maintenir les réserves de devises à un niveau qui permet de faire face à la crise économique. Comme vous le savez, au niveau de l'industrie automobile, les véhicules sont commandés 3 à 4 mois à l’avance. Dès que la note de la douane est arrivée, nous avons pris attache avec le constructeur PSA pour annuler les commandes qui étaient dans le pipe.

D'autant plus que ces commandes étaient très conséquentes en prévision du Salon Auto Expo qui devait avoir lieu en juin 2020. PSA a répondu favorablement à notre demande exceptionnelle et, par conséquent, nous avons réduit au strict minimum nos importations de véhicules pendant toute la période de la crise sanitaire.

 

F.N.H. : Comment cette décision impacte-t-elle l’approvisionnement du marché ?

Kh. K. : Je trouve que cette décision n'a pas affecté le marché, car celui-ci a souffert d'une baisse de la demande, surtout de mars à juin. Nous n'avions donc pas eu à gérer une problématique d'indisponibilité de stock de véhicules.

 

F.N.H. : Comment se présente l’évolution des ventes de Sopriam après le déconfinement ?

Kh. K. : Juste après le déconfinement, nous avons réalisé un bon mois de juillet, largement au-dessus de nos prévisions de crise. Le total des véhicules vendus par Sopriam (Peugeot, Citroën et DS) a atteint 1.757 unités, soit une croissance de 6,23%. Pour août, nous sommes en train de finir le mois par des performances commerciales supérieures à la même période de 2019.

 

F.N.H. : Le digital a été fortement déployé au cours de cette crise. Qu’en est-il pour Sopriam ?

Kh. K. : La crise de la Covid-19 a montré à quel point le digital est devenu primordial dans notre métier. Au niveau de Sopriam, nous avons déjà entamé le chantier de transformation digitale dans le cadre de la stratégie Built-up. Ce chantier est bien avancé, ce qui nous a permis de maintenir un niveau d’activité satisfaisant pendant la période de confinement.

industrie automobile Actualité Automobile

Partage RÉSEAUX SOCIAUX