Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

La Douane accélère sur la dématérialisation

La Douane accélère sur la dématérialisation
Mercredi 08 Janvier 2020 - Par Finances News

Nabyl Lakhdar directeur de l'Administration des Douanes et Impôts Indirects était l'hôte ce matin de l'association Tijara 2020 et de son président d'Honneur Moncef Belkhayat Moncef.


 

Lors d’un débat organisé par l’association «Tijara 2020», le directeur de l'Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), Nabyl Lakhdar, est revenu sur les dispositions douanières contenues dans le cadre de la Loi de Finance 2020, ainsi que les projets et perspectives pour l’année en cours.

La Douane a plusieurs projets dans le pipe, qui s’articulent essentiellement autour du développement de l’outil informatique ainsi que des process, afin d’aller vers plus de dématérialisation.

«Aujourd’hui les déplacements ont été très largement réduits. Depuis l’année dernière la déclaration douanière n’est plus déposée physiquement, elle est complètement électronique», fait savoir Lakhdar.

En outre 15% des paiements se font désormais de manière électronique, contre seulement 1% une année auparavant. «Nous avons pour objectif de passer à 50% pour cette année», nous confie-t-il Nabyl Lakhdar.

«Nous sommes actuellement en train de faire ce travail de ce que j’appelle la politique des petits pas, et qui consiste à dématérialiser document par document, en vue, finalement, de faciliter les différentes démarches fiscales et douanières au contribuable», explique-t-il. 

Le directeur de l’Administration douanière est également revenu sur les nouveautés des droits d’importations prévues dans la loi de finance 2020, notamment «l’amélioration de la compétitivité de l’industrie nationale», avec la réduction des droits de douanes de 25% à 2,5% sur les mélanges stériles utilisés pour la fabrication de certains médicaments, ou encore la réduction des droits d’importations de 25% à 10% sur certains demi-produits utilisés pour la fabrication des accessoires des voitures, etc…

 

Les professionnels rassurés

Présent lors de cette conférence, Belkhayat Moncef, Président d’Honneur de Tijara 2020, n’a pas manqué de montrer sa satisfaction à l’égard des avancées réalisées par l’Administration des Douanes.

Celui-ci, a en effet, indiqué que «pour la première fois nous sommes rentrés dans une phase de confiance avec l’administration et nous notons une amélioration du climat des affaires de l’activité formelle».

«La loi de Finances 2020 nous invite à être dans un climat de confiance et travailler main dans la main avec les différentes parties prenantes dans un climat positif», a-t-il indiqué. 

 

 

Loi de Finances doing business Commerce international

Partage RÉSEAUX SOCIAUX