Maroc : un PIB de 1.330,2 MMDH en 2022, selon le HCP

Maroc : un PIB de 1.330,2 MMDH en 2022, selon le HCP

L’économie nationale a enregistré un produit intérieur brut (PIB) en valeur de 1.330,2 milliards de dirhams (MMDH) en 2022, en augmentation de 4,4% par rapport à 2021, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).
 

Le secteur des sociétés (financières et non financières), premier producteur de la richesse nationale, a affiché une légère amélioration de sa contribution au PIB, passant de 43,7% en 2021 à 45,3% en 2022, précise le HCP qui vient de publier une note d'information relative aux comptes nationaux des secteurs institutionnels de l'année 2022.

La contribution des administrations publiques s'est établie à 16,1% du PIB, alors que celle des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) s'est située à 28,9% au lieu de 30% une année auparavant.

Les impôts nets de subventions sur la production et les importations, ont enregistré un recul de 0,6 point par rapport à 2021 pour atteindre 9,7% du PIB. Concernant le Revenu national brut disponible (RNBD), il a connu une hausse de 5,4% en 2022 pour se situer à 1.436,1 MMDH. Cette évolution est due à la hausse de 4,9% du revenu brut disponible des sociétés (financières et non financières), de 5,3% pour les ménages et ISBLSM et de 6,2% pour les administrations publiques.

Ainsi, les contributions des secteurs institutionnels au RNBD se sont situées 64,5% pour les ménages et les ISBLSM, à 20,2% pour les administrations publiques et à 15,4% pour les sociétés (dont 2,5% pour les sociétés financières).

Le Revenu disponible brut (RDB) des ménages s'est accru de 5,2% pour atteindre 910,6 MMDH en 2022, au lieu d'une hausse de 9,2% enregistrée en 2021. La contribution de la rémunération des salariés à ce revenu a été de 46,5%.

Le revenu mixte, y compris l'excédent brut du service de logement, a contribué au RDB des ménages de 38,7%, et les revenus de la propriété nets, les prestations sociales et autres transferts nets de 30,9%. Toutefois, les impôts sur le revenu et le patrimoine, et les cotisations sociales ont contribué négativement de 16,1%.

Ayant évolué de 8,3% en 2022 contre 11,7% une année auparavant, la dépense de consommation finale des ménages absorbe 89,3% du RDB des ménages. Ainsi, le taux d'épargne des ménages s'est situé à 11,2% en 2022.

De leur côté, les transferts sociaux en nature ont évolué de 9,8% contre 11% en 2021. Par conséquent, la consommation finale effective des ménages a atteint 936,4 MMDH.

Par habitant, le revenu disponible des ménages a atteint 24.833 dirhams (DH) en 2022 au lieu de 23.845 DH en 2021, enregistrant ainsi une hausse de 4,1%. Suite à l'évolution de 6,6% des prix à la consommation en 2022, le pouvoir d'achat des ménages s'est dégradé de 2,5 points après une forte hausse de 6,7 points enregistrée en 2021.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

Vendredi 23 Fevrier 2024

L'Europe et l'Afrique du Nord face à des vagues de sécheresse sans précédent

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux