Fintech: Mobiblanc tisse sa toile

Fintech: Mobiblanc tisse sa toile

L’ouverture de Mobiblanc sur la fintech a été facilitée, voire permise grâce au travail de fond effectué pendant une année.

 

Par M. Diao

Il n’est pas aisé pour une start-up ou une entreprise technologique, dite généraliste, d’investir du jour au lendemain la branche de la technologie financière, plus connue sous l’appellation fintech. Mobiblanc, une entreprise marocaine de services numériques agiles (ESN), bien implantée au niveau national et en Tunisie, s’est alliée à Skaleet afin d’offrir des solutions clé en main aux institutions financières à travers l'Afrique. Skaleet est une fintech internationale qui fournit une plateforme bancaire de base  de nouvelle génération. 

Interrogé sur le nouveau virage fintech pris par Mobiblanc, Youssef El Alaoui, cofondateur de l’entreprise technologique, qui a déjà étendu ses activités dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest, apporte des détails édifiants. «Il existe une forte demande en matière de digitalisation des services financiers sous l’effet de la pandémie liée à la Covid-19», explique-t-il, tout en rappelant l’enjeu crucial de l’inclusion financière sur le continent africain et la capacité de la fintech à apporter des solutions concrètes via, par exemple, les e-wallet, les banques digitales et les micro et nano crédits.

Au-delà de cette explication, il importe de souligner que l’ouverture de Mobiblanc sur la fintech a été facilitée, voire permise grâce au travail de fond effectué pendant une année. «La finance est un domaine complexe en raison de l’existence d’une législation étoffée. Nous avons été accompagnés par des consultants métiers qui maîtrisent, entre autres, la législation en vigueur, les mécanismes des crédits en ligne et des switch HPS, notamment pour les wallets digitaux», révèle notre interlocuteur. L’ancien viceprésident général de l’Apebi précise tout même que les investissements consentis commencent à porter leurs fruits. Pour preuve, l’entreprise technologique a déjà décroché un marché au Maroc.

Du côté de Mobiblanc, l’on explique que le choix du partenariat avec Skaleet est motivé, entre autres, par son expertise dans les domaines du core banking et celui du e-wallet. «Pour nous, l’avantage est la possibilité de déployer l’outil digital de dernière génération développé par Skaleet avec un time to market rapide», soutient l’entrepreneur. En clair, il s’agit pour Mobiblanc de procéder à l’intégration de l’outil précité afin d’apporter une réelle valeur ajoutée pour les établissements financiers et bancaires du continent africain. 

 

Paroles de pro : Youssef El Alaoui, cofondateur de Mobiblanc
«L’ Afrique est notre cible car la révolution fintech se passe sur notre continent et dans quelques pays dits émergents. L’une des particularités du continent africain est que celui-ci affiche un taux de bancarisation relativement faible. Le défi de l’inclusion financière se pose avec acuité dans plusieurs pays africains. Ceci dit, le fort taux d’équipement en smartphones en Afrique est propice à l’essor de la fintech. L’existence d’une réglementation flexible dans plusieurs pays africains est également un argument de taille. Il est relativement aisé de lancer une néo-banque dans plusieurs Etats à l’échelle africaine. En somme, nous considérons le continent comme un marché de «quick win» et de «time to market» rapide. Nous ciblons dans un premier temps les pays de l’Afrique de l’Ouest et ceux du Maghreb».

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 13 Aout 2022

e-commerce : 12,8 millions d'opérations pour 4,6 milliards de DH au 1er semestre 2022

Vendredi 12 Aout 2022

Banques : les dépôts à plus de 1.085 MMDH au 1er semestre, selon Bank Al-Maghrib

Vendredi 12 Aout 2022

Alerte météo : vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Maroc

Vendredi 12 Aout 2022

Gaz naturel au Maroc: SDX Energy annonce le début des opérations de forage dans la région du Gharb

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux