Akdital: locomotive du secteur

Akdital: locomotive du secteur

Pour le PDG du groupe Akdital, l'élargissement de l'offre privée est une aubaine pour le secteur de la santé.

 

Par A. Hlimi

Le groupe Akdital boucle une nouvelle année de forte croissance. Il a inauguré 5 nouveaux établissements en 2023 et a vu son chiffre d'affaires ainsi que ses bénéfices doubler par rapport à 2022. À fin décembre, le groupe disposait de 21 établissements et était présent dans 9 villes. Cependant, ces chiffres seront très vite obsolètes, puisqu'en 2024 le groupe prévoit d'ouvrir plus d'une clinique par mois.

Cette expansion rapide est un modèle que d'autres groupes de santé cherchent à suivre, parfois avec des schémas de financement similaires à ceux d'Akdital. Interrogé à ce sujet, le top management de la société cotée en Bourse accueille positivement cette tendance.

«J’encourage vivement les groupes de santé privés dans leur démarche de développement. Le Maroc a besoin de cliniques structurées dotées de plateaux techniques de très haut niveau. Les cliniques villas ont eu leur utilité pendant un temps, mais les conditions n'étaient pas idéales. Aujourd'hui, il y a de la place pour des cliniques et des hôpitaux structurés afin d'améliorer le paysage sanitaire du Royaume», commente Rochdi Talib.

Le PDG d'Akdital rappelle que le Maroc compte environ 1,2 lit pour 1.000 habitants, un chiffre bien en deçà des normes. Pis encore, pour lui, ce chiffre n'est pas pleinement indicatif car «il y a lit et lit», faisant référence à certains lits d'hospitalisation dépourvus de plateaux techniques. Actuellement, le Maroc dispose d'environ 400 cliniques. Selon Rochdi Talib, toutes ne sont pas capables de gérer diverses pathologies et urgences. «Il est nécessaire de renforcer la généralisation de l'AMO avec des cliniques conformes aux normes», explique-t-il. Akdital prévoit l'ouverture de 15 nouveaux établissements en 2024, ce qui représentera l'année la plus ambitieuse en termes d'expansion depuis sa création.

À la fin de l'année, le groupe comptera pas moins de 36 établissements et 3.622 lits, représentant 20% de l'offre nationale privée. Le groupe étend sa présence à 20 villes (contre 9 actuellement) et se rapprochera des 7.000 collaborateurs. En ce qui concerne son expansion internationale, la direction indique qu'elle continue d'examiner ses options en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient en vue d'une première opération à partir de 2026. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Samedi 13 Avril 2024

Dette extérieure: la PEG se creuse à 791,6 milliards de DH en 2023

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux