Culture & Société

Tous les articles

Un jour, une œuvre : Amina met ses «confidences» en musique (et c’est beau)

Un jour, une œuvre : Amina met ses «confidences» en musique (et c’est beau)

 

La chanteuse marocaine, Amina, a annoncé la sortie de son premier EP, sobrement intitulé «Confidences», prévu pour le 2 octobre.

 

Le Maroc roule à deux vitesses. Une diffraction symbolisée joliment par une des pépites à souhait qui déferle intempestivement sur les scènes et les ondes.

Surfant sur une brume sirupeuse, la lady triomphe délicieusement dans un genre assez en vogue : la pop d’expression française, anglaise et arabe.

«Encore une qui s’approche armée d’une guitare (…) et qui ne sait pas faire l’acrobate sur la place publique.» C’est en ces termes inspirés et clairvoyants que Brassens aurait décrit cette autre quidam timide et transpirant, à la voix monocorde et aux vers admirables : Amina.

Diablement sulfureuse et fleurant bon le parfum romantique, passionnée, sophistiquée ou même énigmatique d’une Femme.

Née le 2 octobre 1988 à Rabat. Après une enfance passée au Maroc, son pays natal, elle s’envole pour la France pour y poursuivre des études de management. Installée à Paris depuis plusieurs années, toujours accompagnée de sa guitare, elle écume les petites scènes parisiennes où sa voix écorchée donne la chair de poule.

Mais déjà elle entend suspendre le cours de ce fleuve évasé. Elle aspire à d’autres horizons. Pour le moment, se satisfait-elle de vénielles évasions devant son miroir en attendant de le franchir ? Passe-t-elle le plus clair du temps à se mirer dans ses yeux pétillants de malice tout en chantant avec une voix de femme marquée par la vie ?

Finis les bastringues ?! Elle monta sur la scène du festival Quoz Arts Fest, puis se lança dans le bain de l’éphémère éternité. C’était en 2019. Aussitôt, Amina s’affirma comme une chanteuse avec l’énergie hors du commun, la beauté séraphique et l’érotisme torride. Mais c’est jeter des perles aux pourceaux ?! En 2020, elle fut à nouveau invitée à y participer.

Un talent insigne et pousse à la roue. Depuis, elle s’est consacrée à l’écriture et la production de son premier EP : Confidences.

Animée du désir de maîtriser son destin et d’atteindre son rêve, elle se met à l’ouvrage. Elle entrevoit une lueur quand, on lui produit son premier EP. Un coup d’épée dans l’eau ? Qu’à cela ne tienne ! Coup d’essai, coup de maître. Ledit EP trônera au sommet. Un lancement en flèche qui assurera à Amina un triomphe.

De fait, elle entame le conte de fées. Le chemin de la gloire s’ouvre, sa frêle silhouette s’y faufile munie d’un gosier suavement non-râpeux, entonne une bluette pop, en se dandinant avec une innocence incandescente.

Chanteuse comblée, femme insatisfaite («Non je n’y vois pas grand-chose»). Ronde des amants. Des amours orageuses («This Dream of Mine»). Fêlure irréversible. Rupture fatale («Je te quitte»). Intense bonheur («The Sweetest Melody»). Inextricable solitude («A mon père»). Dès lors, la vie de Amina ressemble à un interminable songe, porté par une overdose d’art qui ne fait qu’adoucir sa détresse.

Dans «Confidences», cet EP personnel et autobiographique, Amina chante, sans concession, avec douceur et sensibilité, la liberté, l’amour, la tendresse mais aussi la mélancolie et le deuil. Sincère et sensible, ledit EP fait entrer l’auditeur dans l’univers tendre et éclectique d’Amina.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 02 Juillet 2024

Larache: environ 36 millions de DH pour la réhabilitation du Borj Saadyine

Lundi 24 Juin 2024

Précis d’ingratitude

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

Mardi 04 Juin 2024

«Psychanalyse de l’improbable» de Abdelhak Najib. L’écriture du désastre

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux