Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Culture & Société

«Il faut attendre la fin pour se prononcer»

«Il faut attendre la fin  pour se prononcer»
Jeudi 27 Janvier 2011 - Par admin

Ahmed Ghazali, Président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle.

- Finances News Hebdo : Votre appréciation de cette 12ème édition ?
- Ahmed Ghazali : Pour le moment, je ne peux encore me prononcer. En tant que président du jury de la catégorie long métrage, il faut attendre la fin du Festival, lorsqu'on aura visualisé  tous les films de plus près.
- F.N.H. : Quels sont les points forts pour cette année?
- A.G. : Premièrement, on remarque que le nombre de films en compétition est important, il a augmenté par rapport à l'année précédente. C'est un indice favorable pour le développement de notre cinéma, puisqu'on est dans une courbe ascendante. 
Deuxièmement, je constate de plus en plus de jeunes réalisateurs marocains de talent qui sont en train d'émerger et de produire un cinéma de qualité. Enfin, les thématiques de cette édition sont assez riches et multiples et vont probablement donner lieu à des films qui feront plaisir au public marocain. Du côté de l'organisation,  je trouve qu'elle s'améliore d'année en année et c'est une bonne chose pour l'avenir de notre cinéma. 
D. N. E. S.  L. Boumahrou à Tanger

Partage RÉSEAUX SOCIAUX