Culture & Société

Tous les articles

Les dix ans d’ARMCDH, le plaisir du cinéma et la force du débat

Les dix ans d’ARMCDH, le plaisir du cinéma et la force du débat

L'Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l'Homme (ARMCDH) a récemment publié un ouvrage en célébration de son dixième anniversaire (2010-2020), intitulé: «l'ARMCDH fête ses dix ans, le plaisir du cinéma, la force du débat», qui se veut progressiste et créatif.

 

Le livre de 107 pages, composé de trois parties: «séquences», «plateaux» et «casting», reprend les traces et les activités de l'association depuis sa naissance en 2010 et met en avant l'engagement de certaines «stars» en faveur de l'association ainsi que de son équipe et de ses partenaires «derrière le rideau» des coulisses.

 

Cet ouvrage qui marie le dessin, dans sa forme simple en noir et blanc, et le texte, est selon les responsables de l'association, un «rappel de beaux souvenirs» et vise à «inciter davantage à accompagner l'ARMCDH pendant les années à venir».

 

«C'est au Conseil consultatif des droits de l'Homme (CCDH), avec à sa tête Ahmed Herzenni, qu'est née l'idée d'un festival de films des droits humains», souligne la présidente et fondatrice de l'ARMCDH, Fadoua Maroub dans l'introduction de cet ouvrage.

 

«La mission de départ était d'organiser un festival, mais en raison du nombre de festivals qui existaient déjà et de la rareté d'une dynamique culturelle éducative, l'orientation sur des activités régulières s'est faite dès la première année», a ajouté la présidente de l'ARMCDH.

 

Le livre attire également l'attention sur la place des salles de cinéma mythiques de la capitale, qui «ont peu à peu fermé leurs portes, alors que celles qui maintiennent leur activité ont perdu leur lustre d'antan» ainsi que sur le grand remplacement du DVD «répliqués et vendus à prix modique sur les étals des nombreux commerces spécialisés».

 

L'activité phare de l'ARMCDH «Jeudis du Cinéma et des droits de l'Homme», qui a rencontré un vif succès auprès des cinéphiles, a également été mise en exergue, à travers le développement de l'activité cinéphile hors des murs de Rabat et son exportation à Casablanca et à d'autres villes notamment Kénitra, Tanger, Agadir, Khouribga et Zagora.

 

La «Nuit blanche du Cinéma» s'est, pour sa part, révélée le rendez-vous qui fait «entrer le public rbati dans la douceur de l'été en fêtant le cinéma une nuit durant, sur l'esplanade de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM)».

 

Les «enfants cinéphiles et citoyens de demain» ont aussi leur moment de septième art avec les «Matinées enfants» (lancées en 2014).

 

Les Masterclass sont également à l'honneur dans l'ouvrage, des séances qui permettent la «découverte ou la redécouverte des œuvres de réalisateurs confirmés, les choix de critiques de cinéma chevronnés lors d'une série de projections et suivie de causeries avec les maîtres».

 

Le «Cinéma dial bekri», la «nuit du court-métrage et des droits humaines» et «l'école de l'ARMCDH», n'ont pas été laissés pour compte dans ce livre, des rendez-vous qui rendent hommage aux aînés du septième art, qui projettent une sélection de courts-métrages en continue et qui transmettent, éduquent et forment par le partage d'une expertise accumulée.

 

Enfin, l'ARMCDH fait son cinéma avec «Mansoura», un documentaire de Najlae Benmbarek, sorti en 2019, qui sensibilise le public à une cause aussi proche que méconnue, celui des femmes Soulalyates. «Mansoura, mère courage et héroïne parmi tant d'autres de ce combat, était présente à la projection du 10 décembre 2019 au cinéma La Renaissance, le jour de la Première», a-t-on écrit.

 

Le livre rend aussi hommage à des stars engagé(e)s avec l'association à l'instar de Noureddine Saïl, Najat M'jid Maalla, Amina Lemrini, Nabil Ayouch et Nawal Al Saâdaoui. Il revient sur des textes écrits par des artistes à l'occasion du dixième anniversaire de l'association.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 02 Juillet 2024

Larache: environ 36 millions de DH pour la réhabilitation du Borj Saadyine

Lundi 24 Juin 2024

Précis d’ingratitude

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux