Culture & Société

Tous les articles

Cinéma : Projection de «Pégase», un film de Mohamed Mouftakir

Cinéma : Projection de «Pégase», un film de Mohamed Mouftakir

Les cinéphiles auront rendez-vous ce jeudi avec la projection, au sein du complexe culturel de Khouribga, du film «Pégase (Bourak)» du réalisateur Mohamed Mouftakir.

 

«Pégase» sera projeté en présence de son réalisateur dans le cadre du «Jeudi Cinéma de Khouribga» qui fait partie du programme cinématographique 2021-2022 de l’Association Ciné-Club Khouribga et de la Fondation du festival international du cinéma africain de Khouribga.

 

Sorti en salles en 2010, le film réunit une belle brochette d’acteurs comme Saadia Ladib, Majdouline Idrissi, Driss Roukhe et Anas El Baz.

 

Le film a, par ailleurs, raflé plusieurs prix dont le grand prix du 11e Festival national du film marocain Tanger (2011), le grand prix et prix du deuxième rôle féminin du 13e Festival du cinéma Africain de Khouribga (2010), le prix de la meilleure image au Festival international du film de Dubaï (2010) et l’Etalon d’or de Yennega au FESPACO 2011.

 

Né en 1965 à Casablanca, Mohamed Mouftakir a fait d’abord des études de littérature anglaise à l’Université de Casablanca avant de suivre des cours de réalisation et d’écriture du scénario en France. Il a exercé pendant cinq ans en tant qu’assistant réalisateur dans nombre d’œuvres cinématographiques marocaines et étrangères.

 

Mohamed Mouftakir a aussi réalisé plusieurs courts métrages notamment «L’ombre de la mort» (2003), «La danse du fœtus» (2005), «Chant funèbre» (2006), «Fin du mois» (2007) et «Terminus des anges» (2008).

 

Synopsis 
Rihana est une jeune fille, la vingtaine environ, issue de la campagne. Victime d'un traumatisme aigu, elle se retrouve hospitalisée dans un asile psychiatrique. Elle croit être violée par un démon qui veut la tuer parce qu'elle est enceinte de lui. Pour elle, cet acte est béni par Le Seigneur du Cheval, un esprit vénéré par son père. Pour percer ce mystère, Rihana est confiée à Zineb, une psychiatre afin qu'elle fasse parler cette jeune fille qui n'est pas très coopérante. Zineb décide de mieux connaitre cette fille, et d'affronter son passé douloureux. Elle ne sait pas si cette fille ment, dit la vérité ou juste se réfugie dans un monde imaginaire et fantaisiste...Les cartes s'embrouillent, Zineb perd petit à petit le contrôle de la situation, et l'histoire prend un autre détour.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 16 Mai 2024

L'AMMA célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel marocain

Lundi 06 Mai 2024

La Fondation BMCI réitère son soutien au Festival « Moroccan Short Mobile Film Contest » pour sa deuxième édition

Jeudi 25 Avril 2024

La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès du 24 mai au 1er juin 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux