Culture & Société

Tous les articles

Le Ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication dévoile ses ambitions pour 2024

Le Ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication dévoile ses ambitions pour 2024

Le Ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication dévoile son projet de budget pour l'année 2024, mettant l'accent sur l'inclusion sociale des jeunes, la promotion de la richesse culturelle, le renforcement de la souveraineté culturelle, et des projets culturels ambitieux à venir.

Les priorités du ministère incluent l'intégration socio-économique des jeunes, la valorisation de la culture en tant que moteur économique, la défense du patrimoine culturel national, et des initiatives pour soutenir les artistes et créateurs marocains.

Le budget 2024 reflète ces objectifs avec une augmentation significative des fonds et une série de projets novateurs en cours de réalisation.

S’agissant du volet de l’inclusion, il porte particulièrement sur les programmes visant la réalisation de l’intégration sociale des jeunes et sur la consolidation du lien social et de la confiance conformément aux Hautes Orientations Royales, a relevé Mohamed Mehdi Bensaid qui présentait mardi le projet du budget sectoriel de son département au titre de l’année 2024, devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants.

Il a ajouté que la dimension sociale et la jeunesse figurent parmi les priorités du programme gouvernemental, rappelant que le ministère a développé une batterie de mesures intégrées et complémentaires en vue d’atteindre l’intégration socio-économique, citant le programme d’intégration sociale et économique des jeunes, le programme national de volontariat et le programme de mise à niveau et de digitalisation des Maisons de jeunes.

Le ministre a aussi évoqué d’autres initiatives visant à promouvoir le tourisme culturel au profit de cette catégorie, soulignant que son département œuvre également à lutter contre les disparités spatiales, sachant qu’une grande partie de ces projets se trouvent en dehors des grands pôles urbains.

En ce qui concerne la création de la richesse, Mohamed Mehdi Bensaid a indiqué que le ministère ambitionne de changer la perception de la société et des acteurs socio-économiques selon laquelle la culture est considérée comme un loisir. L’objectif étant d’en faire un des piliers de l’économie nationale à la faveur de plusieurs mesures dont la promotion des industries culturelles et créatives, l’élaboration d’un cadre juridique adéquat au profit des créateurs et du secteur privé ainsi que l’encouragement de l’industrie des jeux électroniques, a-t-il précisé, ajoutant que le ministère envisage de promouvoir la destination Maroc dans ce domaine à l’international.

Pour ce qui est du renforcement de la souveraineté et de l’identité culturelles, il a fait savoir que son département «dispose d’une vision globale liée à la culture et à la communication en tant que deux principales dimensions de la souveraineté du Royaume et de son identité nationale».

Il a, dans ce sens, mis l’accent sur l’impératif de défendre et de promouvoir à l’international le patrimoine culturel national et de réformer le secteur de la presse à travers le soutien et la modernisation des entreprises de presse et le renforcement du rayonnement de la presse nationale pour défendre les grandes causes nationales, outre la formation dans le métier et la lutte contre les fake news.

Par ailleurs, Mohamed Mehdi Bensaid a indiqué que le projet du budget du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication au titre de 2024 a connu une hausse de 200 millions de dirhams par rapport à l’année précédente, outre des budgets additionnels portant sur des programmes et projets objets de conventions.

Il a à cet égard assuré que les programmes lancés en 2023 par son département se poursuivront, en plus du lancement de quatre grands projets en 2024 dont la célébration de Marrakech capitale de la culture islamique, la participation marocaine à la Biennale des Arts de Venise, l’aménagement du site historique de Sijilmassa et la Cité du cinéma de Ouarzazate.

Au volet législatif, le ministre a indiqué que nombre de projets de textes législatifs et réglementaires seront programmés en 2024, notamment le projet de loi relatif à la protection et à la mise en valeur du patrimoine culturel matériel et immatériel, le projet de décret portant création et organisation de l’Institut national supérieur de musique et des arts chorégraphiques, le projet de décret portant création du Prix du Maroc du livre et du projet de loi portant création et organisation de la Fondation Mohammed VI pour soutenir les artistes et créateurs marocains.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 02 Mars 2024

Livre événement. « Palestine: l’impossible État » de Abdelhak Najib

Vendredi 01 Mars 2024

Héritage d'Al Mutanabbî: renaissance d'une conscience arabe

Dimanche 25 Fevrier 2024

Fathiya Tahiri : le songe d’une nuit d’hiver

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux