Culture & Société

Tous les articles

Concert : Kif-TIF

Concert : Kif-TIF

Le samedi 26 août à 20h, le prestigieux Studio des arts vivants de Casablanca accueille TIF pour un concert qui promet d'être mémorable. L'artiste qui a émergé des rues d'Alger, nous convie à une expérience musicale portée par une fusion unique de rap, de musique festive, et de sonorités du Maghreb. 

Par R. K. H. 

 

L'enfant d'Algérie, nommé Toufik, n’a jamais abdiqué son rêve de percer dans le monde du rap. Pour cultiver sa vocation, il a décidé de l’affiner sous les cieux français. Ce qui fut dit, fut fait !

Après avoir exploré divers styles musicaux, tels que le boom bap, la trap et les battles, il a trouvé sa voie, en mêlant les influences de son enfance. C’est d’ailleurs ce que l’on retrouve dans son premier EP, Houma Sweet Houma (quartier mon doux quartier), sorti en mai 2022 sur le label qu’il a fondé en 2021 avec ses managers Adil et le rappeur/acteur Younès. Ce premier opus, dont le nom reflète sa fierté pour son quartier d'origine, comprend des morceaux mémorables comme «Emoji DZ», qui évoque l'atmosphère enflammée des stades de football qu'il fréquentait lorsqu'il était en Algérie. Il faut dire que ces moments de communion collective ont profondément influencé cette création musicale.

Pour son deuxième opus, sobrement intitulé 1.6, TIF s'est entouré de Khalil, un talentueux musicien marocain. Cet EP est un véritable chef-d'œuvre musical qui puise dans les riches traditions des percussions et des instruments caractéristiques du raï et des musiques populaires du Maghreb. Animé par une mission claire, il souhaite que sa musique soit le reflet authentique de son identité. Le titre même de cette œuvre est porteur de sens, faisant référence à une version du jeu vidéo Counter-Strike qui symbolise son enfance. En évoquant une époque marquée par le terrorisme en Algérie, mais où les jeunes se retrouvaient encore dans les cybercafés pour jouer. 1.6, il incarne ainsi le contraste de cette période tumultueuse.
    
«La nostalgie camarade»
La musique de TIF est imprégnée de nostalgie, qu'il compare à la sensation de déguster un sandwich aux poivrons et aux tomates après une baignade estivale, lors du trajet de retour à la maison. Toutefois, il évite habilement de sombrer dans une nostalgie excessive, préférant que cette émotion soit une expression authentique de son âme. Cette nostalgie transparaît également dans ses mélodies, agrémentées d'une touche de basse rappelant les sonorités du raï des années 90.

Avant de clore ce gentil-papier, il faut savoir que TIF préfère enregistrer chez lui, afin de disposer du temps nécessaire pour explorer différentes idées. Bien que l'exil, la nostalgie et la puissance de la musique aient été les fondements de son parcours, il n'oublie pas que des moments apparemment anodins, comme les freestyles sous la douche, peuvent aussi influencé son évolution musicale.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

Jeudi 16 Mai 2024

L'AMMA célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel marocain

Lundi 06 Mai 2024

La Fondation BMCI réitère son soutien au Festival « Moroccan Short Mobile Film Contest » pour sa deuxième édition

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux