Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Chronique Spéciale Marocaine - Benkirane vs Akhannouch: Le Match !

Chronique Spéciale Marocaine - Benkirane vs Akhannouch: Le Match !
Jeudi 07 Mars 2019 - Par seo

Par D. William, Directeur des rédactions


 

C’est à coups de déclarations choc que l’ancien chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l’Agriculture et patron du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, s’interpellent.

L’on se doutait qu’il allait y avoir une suite après la sortie acerbe de Akhannouch le samedi 23 février, à Dakhla. Rappelons-le, le leader du RNI n’avait pas pris de gants pour déclarer que tout ce qui a été entrepris sur le registre social ces dernières années, notamment pour aider les populations démunies, est exclusivement l’œuvre du Roi.

Suffisant pour faire sortir Benkirane de ses gonds. Celui qui est désormais adepte des Facebook live durant le week-end, n’a pas tardé à donner la réplique à Akhannoukh.

Le contraire aurait d’ailleurs étonné, car Benkirane adore la polémique, particulièrement depuis qu’il a été déchargé de ses fonctions de chef de gouvernement, chose qu’il n’a pas jusqu’à présent digérée. L’oisiveté et l’aigreur justifient-elles alors sa posture vindicative actuelle ? Peut-être bien.

En tout cas, Akhannouch en a pris pour son grade. «Puisque le Roi fait tout, à quoi servez-vous ?», se demande l'ancien Chef de gouvernement, non sans préciser, poursuivant sa pensée, que si «Akhannouch est élu chef de gouvernement, il ne va rien faire». «Le Roi a besoin d’un chef de gouvernement fort et non d’un coordinateur», poursuit-il.

Voilà l’image que donnent nos hommes politiques. Mais à force de multiplier ses sorties sur les réseaux sociaux et de tirer sur le tout le monde, même sur ses «camarades» de parti, Benkirane commence de plus en plus à être perçu comme un amuseur de la scène politique.

Pour quelqu’un qui a été au sommet de l’Etat, c’est quand même cruel. Pour quelqu’un qui a l’ambition de faire son retour sur la scène politique, il devrait prendre plus de hauteur. Car ses critiques répétitives et à tout-va s’apparentent davantage à une forme d’impuissance. On verra ce qu’il nous sortira le week-end prochain. ◆

 

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX