Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

laquotidienne

Coronavirus : Les contrôles durcis à l’aéroport Mohammed V

Coronavirus : Les contrôles durcis à l’aéroport Mohammed V
Mercredi 29 Janvier 2020 - Par laquotidienne

L'aéroport international Mohammed V de Casablanca connaît, à l'instar des aéroports et ports des autres pays, un durcissement des mesures de prévention pour la détection de tout cas de coronavirus, en particulier chez les passagers en provenance de Chine.

Ainsi, dès l'arrivée d'un vol en provenance de Pékin mardi soir, les autorités sanitaires ont lancé les procédures, dispositifs et autres mesures stricts pour contenir tout cas épidémiologique et viral potentiel à cette principale entrée au Royaume.

Ils s'inscrivent dans le cadre de la décision prise par le ministère de la Santé se rapportant à l'activation du contrôle et de la surveillance au niveau des aéroports et ports internationaux et ce, afin de détecter de manière précoce toute infection par ce virus. 

Le plan d'urgence mis en place à l'aéroport Mohammed V fait partie du plan national de veille et de riposte proactive à toutes les menaces à la santé publique, a affirmé Mohamed Moussif, médecin-chef de l'aéroport Mohammed V dans une déclaration à la presse, soulignant que ce plan comporte plusieurs étapes.

La première étape démarre bien avant l'atterrissage des vols en provenance des zones affectées par le coronavirus, consistant à isoler les cas suspects par les équipages à bord, à informer la tour de contrôle et à remplir la partie sanitaire de la déclaration générale de l'aéronef, a-t-il précisé. 

La deuxième étape intervient après l'atterrissage, les autorités aéroportuaires désignant un parking éloigné des autres avions afin d'éviter de mélanger les membres de ce vol avec les passagers des autres vols et de les soumettre sans exception à un contrôle thermique reposant sur un contrôle par le thermomètre infrarouge et puis par la caméra thermique. 

Lors de la troisième étape de ce protocole, les passagers, considérés en période d'incubation, remplissent des imprimés du service médical (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone…) qui permettent au ministère de la Santé de les suivre jusqu'à expiration de la phase d'incubation, a fait savoir Moussif, relevant qu'en cas suspect, le passager est emmené dans une salle d'isolement où il est examiné par un médecin spécialiste. 

Si le cas est confirmé, il est emmené en urgence à la structure hospitalière désignée par le ministère de la Santé à cet effet. L'avion est désinfecté en dernière étape par des produits conformes aux normes du constructeur de l'engin.

En outre, quatre unités de santé dotées d'équipements modernes de diagnostic ont été mobilisées au niveau des trois terminaux de l'aéroport.

Ces unités disposent de stocks de médecine d'urgence et un autre pour les équipements médicaux des maladies infectieuses et épidémiques, outre des staffs médical et paramédical et quatre ambulances pour l'évacuation des cas suspects vers l'hôpital désigné par le ministère.

Ces mesures et protocoles ont été bien accueillis par les passagers en provenance de la Chine.

Ainsi, un certain nombre de citoyens marocains, dont la plupart sont des étudiants, ont fait part de leur satisfaction des services et des efforts déployés par les autorités marocaines pour assurer les meilleures conditions de ces vols et contribuer à la sécurité sanitaire.

"La situation est grave dans la province Wuhan. Les résidents marocains en Chine respectent les consignes de prévention instaurées par les autorités locales, dont le port du masque, et d'éviter les espaces bondées de personnes", ont-ils estimé.

Rappelons que le Roi Mohammed VI a donné lundi ses instructions pour le rapatriement de la centaine de ressortissants marocains, essentiellement des étudiants, se trouvant actuellement dans cette province.

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX