Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Editos

Figuig: le prétexte algérien

Figuig: le prétexte algérien
Mercredi 24 Mars 2021 - Par admin

Par: Fatima Zahra Ouriaghli, Directeur de Publication

 

Le pouvoir algérien veut tout sauf la paix avec le Maroc. Son dernier fait d’armes : il a chassé les exploitants de terres agricoles de la région d’El Arga, à Figuig, en évoquant le fait que cette zone fait partie du territoire algérien, en vertu notamment d’une convention signée entre le Maroc et l’Algérie, en 1972, sur la délimitation des frontières entre les deux pays. 

Cela rime à quoi d’exproprier, du jour au lendemain, comme des malpropres, de paisibles agriculteurs qui, depuis plus de 30 ans, triment pour cultiver la terre et vivre ? Simplement parce qu’ils sont Marocains, car ce qui s’est passé à Figuig n’est, en réalité, qu’un prétexte.

Oui, cette haine viscérale du pouvoir algérien envers le Royaume ne faiblit pas. Il l’arrose, la cultive, l’entretient. Cette haine semble même grandir au fur et à mesure que le Maroc se développe et se modernise et que l’Algérie sombre politiquement, économiquement et socialement. 

Regardez ce qui se passe dans ce pays : c’est le 109ème vendredi que le Hirak se mobilise, pacifiquement, pour réclamer l’Etat de droit, plus de justice sociale et la fin d’un régime qui, depuis longtemps, a oublié qu’il était au service de la collectivité. 

Au lieu d’être à l’écoute profonde du peuple, les dirigeants algériens préfèrent se consacrer à leur passe-temps favori : tenter de nuire au Royaume et à ses intérêts. Le «bon voisinage» est absent de leur vocabulaire et de leurs plans. Car faire du Maroc leur ennemi juré, la source de tous leurs maux, reste depuis des décennies leur fonds de commerce et leur exutoire, agités chaque fois qu’ils sont empêtrés dans des difficultés et contestés par la population algérienne.

Un peuple mûr, qui ne se laisse cependant pas distraire par les errements et envolées lyriques des caciques du pouvoir visant à déstabiliser le Royaume. Les dirigeants de ce pays doivent définitivement comprendre que, même avec leur pétrole dont les revenus sont cyniquement dilapidés, ou plutôt partagés entre bons copains, l’Algérie et le Maroc ne boxent pas actuellement dans la même catégorie.

Ici, nous avons d’autres priorités que nous mettons en œuvre sereinement : développer l’économie nationale, construire des infrastructures, donner des opportunités aux jeunes pour qu’ils accèdent au marché du travail, révolutionner la couverture sociale… Bref, bâtir un Maroc moderne sous la conduite éclairée de notre Souverain.

Et cela, même les démons qui s’agitent au sommet du pouvoir algérien ne pourront l’empêcher. Alors, au lieu d’ignorer le peuple et sa souffrance et de chercher des responsables hypothétiques à vos décennies de gabegie, de mauvaise gouvernance et d’incompétence, copiez sur ce que fait votre voisin. Nous vous le permettons.

 

 

 

 

Actualité Politique sahara marocain Actualité Maroc Figuig Maroc-Algérie

Partage RÉSEAUX SOCIAUX