Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Devoir d’exemplarité : PJD hors zone - Éditos Financiers Maroc

Devoir d’exemplarité :  PJD hors zone - Éditos Financiers Maroc
Vendredi 14 Juin 2019 - Par seo

Par Fatima Ouriaghli, Directrice de la publication


 

Un parlementaire accusé de triche au baccalauréat, cela fait tache. Le cas du député du PJD, Noureddine Kchibel, épinglé avec en sa possession trois téléphones portables alors qu’il passait l’épreuve de français comptant pour l’examen régional de la première année du bac, suscite la polémique et enflamme la toile. S’il se défend d’avoir triché, arguant juste avoir «oublié» les téléphones sur lui (chose interdite par la loi), le mal est pourtant fait. Pour sa formation politique, cette affaire est évidemment très embarrassante. Surtout que les islamistes ont tendance à incarner, voire à s’ériger en défenseur de certaines valeurs morales. Sauf que cette posture s’effrite de plus en plus, à la faveur des nombreux scandales qui les ont éclaboussés depuis qu’ils sont au pouvoir.

Cette «affaire» Kchibel repose, plus globalement, le débat sur le devoir d’exemplarité dont doivent faire part nos élus et renforce le clou de la suspicion qui les entoure. L’on se souvient encore du piteux spectacle qu’ils ont offert à l’opinion publique en octobre dernier, alors que le Roi venait tout juste de s’adresser à eux, appelant à la «responsabilité» et au «travail sérieux» : on les voyait sortir de l’hémicycle, trimballant des sacs en plastique remplis de gâteaux et autres petits fours. Des images insolites et risibles, mais qui ont surtout choqué les citoyens, qui se sont surpris à se demander si ce sont bien eux les élus de la nation; ceux-là qui se comportent en crève-la-dalle et pique-assiettes; ceux-là même qui ont voté la loi interdisant les sacs en plastique.

Aujourd’hui, force est de reconnaître que les citoyens ont posé un bien piètre regard sur les parlementaires. Si tous ne sont pas logés à la même enseigne, les actes posés par certains d’entre eux tendent à décrédibiliser toute l’institution parlementaire. Et invitent à s’interroger sur le sens du vote et le choix de nos élus. Car, en définitive, même s’ils ne se comportent pas en modèles pour la société, ils ont cette légitimité que leur confèrent nos bulletins de vote.

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX