MARRAKECH, ÉPICENTRE DE LA FINANCE MONDIALE

MARRAKECH, ÉPICENTRE DE LA FINANCE MONDIALE

Marrakech est le centre économique et financier du monde depuis lundi dernier. Elle accueille en effet les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI). Jusqu’au 15 octobre, l'élite économique et financière mondiale engagera, dans le magnifique décor de la cité ocre, des débats cruciaux sur les enjeux économiques mondiaux actuels et futurs. Mais au-delà de la splendeur des lieux, cet événement prestigieux marque, d’abord, le retour de ces institutions internationales en terre africaine après un demi-siècle.

Ensuite et surtout, il témoigne de la confiance en la résilience du Royaume chérifien, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, mais aussi de la reconnaissance du rôle majeur que joue le continent africain dans l'économie mondiale. Cette grand-messe à Marrakech offre ainsi une plateforme unique pour évaluer les progrès réalisés par le Maroc dans divers domaines, entre autres la généralisation de la protection sociale et la reconstruction des régions touchées par le terrible séisme d’Al Haouz.

Une plateforme pour, également, souligner, sans triomphalisme, le rôle de plus en plus important que joue le Royaume dans l’univers multidimensionnel de la mondialisation. Car, convenons-en : sous le leadership du Souverain, le Maroc a réalisé d'importantes avancées et se positionne désormais comme un acteur clé dans le paysage économique international. La vision royale de la coopération Sud-Sud a, de fait, renforcé l'engagement continu du Maroc envers les pays africains, mettant en évidence son rôle de catalyseur pour le développement régional. Ces Assemblées ne sont donc pas seulement un événement économique majeur, mais aussi une opportunité de promouvoir la coopération mondiale et de mettre en avant le rôle du Maroc en tant que leader régional.

Elles vont au-delà de la simple réunion de l'élite financière internationale, pour permettre également de mettre en lumière les défis auxquels les pays en développement, en particulier en Afrique, sont confrontés. Ces défis incluent notamment la crise énergétique, les problèmes climatiques, la migration, la coopération internationale, la relance post-Covid et la fragmentation politique et économique qui prévaut à l'échelle mondiale. Il est alors important que tous les discours et les discussions qui jalonneront ces 7 jours de rencontre ne se résument en de creux exercices académiques, mais traduisent plutôt des étapes vitales pour façonner l'avenir de l'économie mondiale et de notre planète

 

 

Par F.Z Ouriaghli

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

Fruits et légumes : pourquoi les prix de certains produits repartent à la hausse

Samedi 25 Mai 2024

Marché du travail : «Il va falloir réorienter les profils vers les formations se rapportant aux métiers d’avenir»

Samedi 25 Mai 2024

Tourisme : hausse de 17% du flux des arrivées en avril

Vendredi 24 Mai 2024

Chômage en milieu rural : une tendance alarmante

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux