Israël - Palestine : l'impossible réconciliation

Israël - Palestine : l'impossible réconciliation

Le drame humanitaire sans précédent qui se déroule à Gaza appelle la communauté internationale à une mobilisation urgente. La Conférence internationale de haut niveau sur l'aide humanitaire urgente à Gaza, tenue mardi 11 juin près de la Mer Morte, a mis en lumière l'ampleur de cette tragédie.

Avec plus de 2,3 millions de personnes vivant dans des conditions insupportables, Gaza est devenue le symbole d'une souffrance humaine extrême. Le blocus imposé par Israël et les restrictions à l'accès aux secours ont transformé cette région en un véritable enfer sur terre. Il s'agit d'un drame humanitaire profond, exacerbant l'insécurité, le manque d'accès à l'eau, à la nourriture et aux médicaments. Face à cette crise, le Maroc, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, se distingue par une posture proactive et humaniste.

Représenté à la conférence par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le Royaume a réaffirmé son engagement à soutenir toute initiative visant l'instauration d'un cessez-le-feu durable et l'acheminement de l'aide humanitaire. L’adoption, le lundi 10 juin, par le Conseil de sécurité de l'ONU de la résolution 2735 proposée par les Etats-Unis, appelant à un cessezle-feu en trois phases et prévoyant un plan de reconstruction pluriannuel pour Gaza, est un développement positif.

Le Maroc, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a salué cette résolution, la considérant en parfaite harmonie avec l'appel du Roi à un arrêt immédiat et durable des hostilités. Dans ce conflit israélo-palestinien, l’engagement dont fait preuve le Maroc n'est pas un acte isolé, mais s'inscrit dans une tradition constante de soutien à la cause palestinienne. Le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, a toujours été en première ligne pour défendre les droits légitimes du peuple palestinien.

L'envoi d'une aide humanitaire urgente aux Palestiniens de Gaza et d'Al-Qods, ainsi que l'octroi de bourses supplémentaires aux étudiants palestiniens dans les institutions marocaines, sont autant de preuves concrètes de cette solidarité indéfectible. Ces initiatives viennent en appui à la position constante du Royaume, exprimée à maintes reprises par le Souverain, à savoir l'importance d'une approche sérieuse et positive pour concrétiser la solution à deux États.

Seul moyen, aujourd’hui, de s’assurer une paix durable dans une région ensanglantée par des décennies de violence. Mais la paix est-elle justement possible ? Entre les colonies illégales établies par Israël, les Israéliens radicaux qui prônent l'annexion pure et simple des territoires occupés, le droit au retour des réfugiés palestiniens, la profonde méfiance et une haine enracinée entre les peuples israélien et palestinien…, l'idée même de paix semble utopique. La réalité sur le terrain, faite de murs, de barbelés, de check-points et de violences récurrentes, se révèle être le symbole tangible de l'impossible réconciliation.

 

 

Par F.Z Ouriaghli

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 13 Juillet 2024

Incident à un meeting de Trump en Pennsylvanie : évacuation et blessure signalée

Mercredi 10 Juillet 2024

OMS : lancement de MeDevIS, une nouvelle plateforme pour améliorer l’accès aux dispositifs médicaux

Dimanche 07 Juillet 2024

ISS: la dernière mission

Vendredi 28 Juin 2024

Gaza: une cruauté qui défie la morale

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux